Psi-Changeling, tome 13 Le bouclier de givre de Nalini Singh

22-04-16Auteur : Nalini Singh
Editeur : Editions Milady
Pages : 575 pages

Ma note : 19/20

Résumé de l’éditeur :
Assassin. Soldat. Flèche. Voilà ce qu’est Vasic depuis toujours. Alors que les siens sont victimes d’une épidémie dévastatrice, Vasic doit accomplir une mission périlleuse : réveiller les empathes pour sauver son peuple.
Après avoir été privée d’une partie de ses pouvoirs, Ivy prend un nouveau départ. Elle aurait dû se tenir à distance de ce guerrier ténébreux. Malgré sa réputation sanguinaire, Vasic est son seul espoir et Ivy devra se battre à ses côtés. Malgré son courage et sa détermination, a-t-elle vraiment le pouvoir de sauver
Vasic des ténèbres qui l’envahissent ?

Mon avis :
Bien que nous en soyons déjà au numéro 13, voici encore un tome que j’ai aimé faire durer et surtout savourer ! Nalini Singh est une auteure vraiment extraordinaire, qui sait à chaque fois renouveler l’intérêt du lecteur pour sa saga. L’univers qu’elle a inventé et créé au fur et à mesure de ses livres prend ici de l’ampleur et l’intrigue principale atteint son paroxysme. Ce tome est sans aucun doute un tome « clé » pour l’évolution future de sa série.

Dans Le bouclier de givre, les Psi doivent affronter une épidémie dévastatrice qui menace toute l’espèce : la pourriture est en train de se répandre sur le Net. Mais personne ne sait comment l’arrêter. Les Psi atteints par cette maladie deviennent violents et destructeurs. Et les foyers d’infection se multiplient à travers le monde. Khaleb, soutenu par les Flèches et certains groupes d’élite de Changelings luttent pour contrer les épidémies. Leur seul espoir de survie consiste à réveiller les empathes, ceux-là même qui ont été persécutés par les leurs depuis l’instauration du protocole Silence.

Sur cette toile de fond sombre et menaçante, c’est le couple Ivy/Vasic qui est mis en avant. D’ailleurs, je ne pensais pas que je m’attacherai autant à eux, surtout à Vasic  que j’avais déjà croisé dans les tomes précédents et pour lequel je n’avais jamais réellement accroché. Mais c’était sans compter la magie de Nalini Singh, de savoir mettre en avant et rendre attachants tous ses personnages.

Vasic est une Flèche, conditionné depuis sa plus tendre enfance à être un guerrier puissant, fort et sans émotion. Mais sous sa froide carapace se cache un homme sensible et qui a du cœur. Sa mission est de retrouver les empathes dissimulés à travers le monde pour réveiller leur pouvoir. C’est ainsi qu’il va faire la connaissance d’Ivy, une jeune femme de 23 ans complètement brisée par Silence à la suite d’un violent reconditionnement. A son contact, Vasic va évoluer et changer petit à petit, retrouvant la force de croire en l’avenir.

J’ai beaucoup aimé ces deux personnages car je les ai trouvé très complémentaires. Ils s’apportent mutuellement beaucoup de force et de courage. Grâce à son empathie, Ivy va réussir à toucher la part sombre de Vasic et à la ramener à la lumière. 

Dans ce tome, j’ai aussi beaucoup apprécié de revoir d’autres couples : Sasha et Lucas sont très présents, ainsi que Khaleb et Sahara. Une autre Flèche, Aden, est aussi un personnage très présent qu’il me tarde de découvrir. Nalini Singh a commencé l’ébauche d’une nouvelle intrigue générale, me laissant bien évidemment sur ma faim !!

Je ne peux vous dire qu’une chose, LISEZ CE LIVRE !!! Lisez même toute la série 🙂 Alors même si je n’ai pas mis de coup de cœur pour « Le bouclier de givre », parce que je le trouve un poil en dessous du précédent, je vous le conseille très vivement 🙂

A très bientôt,

purplaisirdelire

 

Publicités

Kolderick, tome 2 Evolutions de Christy Saubesty

Kolderick02Auteur : Christy Saubesty
Editeur : Rebelle éditions
Pages : 328 pages (lu au format ebook).

Ma note : 14/20

Résumé de l’éditeur :
Bragz, le meneur des vampires de Kolderick, a été capturé par les Laucus. Torturé durant des semaines, il se résigne à l’inéluctable. Pourtant, une jeune femme va bientôt bouleverser sa vie. Mélina est la fille de son pire ennemi, et elle est sur le point de sceller son existence à la sienne. La première vague d’évolutions vient de déferler sur l’Australie.

Mon avis :
Bien que la lecture du tome 1, La Fille du Dashi en février 2014, m’avait laissé une impression plutôt bonne malgré quelques petits défauts à mon sens, je pensais que l’auteure allait faire évoluer son style au fur et à mesure des tomes suivants. A ma grande déception, Christy Saubesty a pris le parti de rester dans la même veine. Ce qui a fini par me lasser.

En effet, ce fut pour moi très difficile de me remettre dans l’univers de Kolderick pour plusieurs raisons : je dirai que le mot d’ordre principal est TROP. Trop de personnages, trop d’histoires parallèles, trop de couples mis en avant, trop de lieux différents. Je me suis sentie baladée d’un endroit à un autre, d’une situation à une autre, en permanence ! Par conséquent, je n’ai pas pu prendre le temps de savourer l’histoire, ni d’apprécier l’ensemble même si l’intrigue principale était bien présente.

J’ai trouvé cela vraiment dommage car cette narration multiple permet au roman de garder un certain rythme du début à la fin. D’ailleurs je pense que l’histoire a beaucoup de potentiel en liant êtres surnaturels et vampires. L’univers créé par l’auteure m’a paru intéressant, même si j’ai trouvé beaucoup de ressemblances avec la série « La Confrérie de la dague noire ». En fait, je pense que l’auteure aurait pu écrire un tome par couple pour bien poser son univers et faire avancer l’intrigue plus sûrement. Là, au contraire, j’ai vraiment eu l’impression de lire un roman « fourre tout ».

Bref, vous l’aurez compris, j’ai eu une jolie déception pour ce livre, d’autant plus que je reste persuadée que Christy Saubesty aurait pu tourner les éléments de manière différente afin de mieux faire ! Finalement, je pense que j’aurai dû lire ce tome directement à la suite du premier livre pour rester dans le bain. Et je suis d’autant plus frustrée que j’aurais aimé connaitre la suite car la fin est juste insoutenable ! Peut-être un jour prochain …

purplaisirdelire

 

Felicity Atcok, tome 1 Les anges mordent aussi

couv49468420Auteur : Sophie Jomain
Editeur : Rebelle éditions
Pages : 299 pages (lu au format ebook)

Ma note : 17/20

Résumé de l’éditeur :
« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. » Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

Mon avis :
Comment renouer avec de la Bit-Lit ? Lisez sans hésitation Felicity Atcok ! C’est le conseil que je vous donne si, comme moi, vous n’en avez pas lu depuis un bon moment. Pourtant, moi aussi, j’ai eu ma période. J’en ai même dévoré des tonnes : La Communauté du Sud, Chasseuse de vampires, Rebecca Kean, Anita Blake, Les vampires de Chicago, La confrérie de la dague noire, et j’en passe …

Bref, Sophie Jomain m’a agréablement surprise avec ce livre. Elle a parfaitement su renouer mes liens avec ce genre car ce premier tome est un véritable condensé de ce que j’aime le plus dans cette littérature : de l’action, de l’humour, des dialogues percutants, de la tension sexuelle entre les personnages et une intrigue qui tient la route.

D’ailleurs, de quoi parle le livre ? Felicity Atcok est une jeune femme qui travaille dans une chocolaterie. Elle mène une vie simple et joue l’amie « bonne poire » auprès de Daphnée qui est aussi sa collègue de travail. Ne sachant pas dire « non », Felicity accepte d’emmener cette dernière à Londres (à 2 heures de route de chez elle quand même !) pour sortir en boite de nuit et lui permettre de rencontrer son nouveau plan d’un soir. De verres en verres, Felicity boit plus que de raison et fait alors la rencontre de « Monsieur-j’ai-les-cheveux-long-et-je-suis-trop-beau-pour-être-vrai », un homme mystérieux et terriblement séduisant. Le lendemain matin, elle se réveille dans une chambre d’hôtel sans aucun souvenir de sa nuit passée mais découvre rapidement qu’elle a couché avec ce dernier. De retour chez elle, une série de meurtres va avoir lieu et l’impliquer directement sans qu’elle le veuille vraiment. Soupçonnée dans l’enquête, elle va faire la connaissance de Terrence McAllistair, le flic en charge du dossier. A partir de là, sa vie va changer… et les ennuis vont arriver !

Et la sauce arrive à prendre… On se laisse facilement embarquer par la plume fluide et efficace de l’auteure, et par les successions de situations rocambolesques vécues par l’héroïne. Felicity fait face aux événements avec humour, simplicité et ses réparties sont bien placées. Elle a du répondant et j’ai adoré son caractère ! A côté d’elle, les autres personnages tiennent aussi la route et sont super intéressants. J’ai beaucoup apprécié la rivalité entre Terrence (le flic) et Stanislas (l’homme aux cheveux longs). Cela ajoute pas mal de piquant à l’histoire. 

Sophie Jomain a également créé un univers bien particulier, qui n’a pas été sans me rappeler la série La Communauté du SudIci, plusieurs êtres surnaturels sont présentés et cohabitent dans le secret : anges gardiens, démons, entre-deux, et vampires. On se doute que Felicity est elle-aussi une jeune femme particulière, et pas juste humaine. Mais le mystère reste total à la fin du livre. A découvrir donc dans les autres tomes.

Franchement, je vous conseille de lire ce livre si ce n’est pas déjà fait. Tous les amateurs de Bit-Lit y trouveront leur compte pour passer un bon moment de lecture. Perso, je ne tarderai pas de lire la suite !!

purplaisirdelire

Slaves, tome 1 Vie Humaine d’Amheliie

Slaves 1

Slaves, tome 1 Vie Humaine

Auteur : Amheliie
Editions : Auto-édition
Pages : Format epub

Ma note : 15/20

Résumé de l’auteur :
Le monde a changé, les humains sont devenus des esclaves. La Terre entière est dirigée par une Race supérieure, plus démoniaque : les vampires.
Faith est une humaine, elle a connu le changement de ce monde et a grandi dans cette époque sombre. Arrivée à l’âge adulte, après des années de fuite, elle est attrapée et vendue comme esclave à un vampire très riche, dont les intentions restent mystérieuses.
Très vite, Faith prend conscience du milieu dans lequel elle va désormais vivre.
Si elle pensait que les vampires étaient des êtres malveillants, côtoyer ceux qui appartiennent au monde de la politique, ne fait que confirmer son impression.
Mais la surprise n’épargne personne.
En effet, si l’humaine préfère mettre tous ces « suceurs » dans le même sac, un certain vampire pourrait peut-être la faire changer d’avis…
Mais Faith est bien loin d’imaginer l’onde de choc que va déclencher son apparition, les secrets que cachent ces hommes dotés de crocs, leur ambition ainsi que les sentiments qui vont naître, dans cette nouvelle vie.
Mais n’oublions pas que les apparences sont trompeuses.

Mon avis :
Cela faisait un bon petit moment que je n’avais pas lu de Bit-lit à proprement parler, où les vampires sont mis à l’honneur. Et j’ai trouvé divertissant de lire quelque chose de différent dans ce domaine. Mais à vrai dire, je n’ai pas eu de coup de foudre pour ce livre car j’ai trouvé qu’il y avait du bon … et du moins bon.

Commençons peut-être par les côtés positifs.

J’ai beaucoup apprécié l’univers créé par l’auteure. Amheliie nous plonge dès le début dans un monde « différent » où les vampires ont pris le pouvoir sur la race humaine. Nous faisons alors la connaissance de Faith, une belle jeune femme de 25 ans au sang chaud. Survivant comme elle peut dans ce sombre monde depuis des années, elle est finalement attrapée par un groupe de vampires « chasseurs », puis vendue comme « esclave » à un riche politicien. De malheurs en déconvenues, elle va vite apprendre à survivre dans ce monde rempli de noirceur où les humains sont considérés comme des animaux de compagnie, et où la femme a pour seul but de répondre aux désirs sexuels des vampires.

Faith va aussi devoir faire face à ces êtres malveillants qui cachent de nombreux secrets. Car entre secrets et ambitions politiques, ces suceurs de sang ne sont vraiment pas des anges ! La tension est bien présente durant toute l’histoire, et de nombreux rebondissements sont au rendez-vous.

Bon, après le bon, passons au moins bon. J’avoue que je ne suis pas du style « prude » mais les quelques scènes de viol décrites durant tout le premier tiers du livre m’ont particulièrement gênées. Je ne suis pas trop fan de ce genre de scènes. Par contre, j’ai beaucoup plus apprécié la suite, une fois que Faith change de « maître » et devient la compagne de Dead Creaving. J’ai particulièrement ressenti une forte tension sensuelle (et sexuelle) entre eux, et j’ai préféré la voir évoluer à ses côtés. Cet homme est « hot », vraiment très « hot », et il me tarde de le découvrir un peu plus dans les prochains tomes !

Autre chose qui m’a dérangée, c’est le langage de l’héroïne. Elle ne sait pas parler sans agresser les gens. J’ai  trouvé cela dommage car ce qu’elle dit n’est vraiment pas bête. Je pense que l’auteure aurait pu tourner les phrases différemment pour accrocher le lecteur ou rendre les choses plus intenses. Bref, ce n’est que mon point de vue, mais les fans de la série « La meute du Phénix » vont très certainement adorer les répliques employées dans ce livre.

Bon, vous l’aurez compris, pour moi « Slaves, tome 1 » est une lecture intéressante bien que parfois un peu « trash ». J’ai quand même passé un bon moment à lire ce livre, et j’avoue que je suis très intriguée de connaitre la suite des aventures de Faith.

purplaisirdelire

 

 

La dernière larme de Fatou Ndong

La dernière larme de Fatou Ndong

La dernière larme de Fatou Ndong

Auteur : Fatou Ndong
Editeur : Editions Valentina
Pages : 224 pages (existe en Ebook)

Ma note  : 13/20

—-

Résumé :
Ces êtres étranges nous ressemblent. Leurs différences ? Ils ont le sang froid, vivent la nuit et se nourrissent de sang humain.
Ce sont des vampires… et ils vivent au nez et à la barbe des Hommes depuis la nuit des temps, dans l’attente de pouvoir sortir de l’ombre.
Selon la légende, le sacrifice des quatre enfants de la prophétie permettra le retour de la reine Adonia. Trois sont déjà morts. Kali est la dernière encore en vie.
Mais la jeune femme ignore tout de ce monde là. Pourtant, une étrange marque en forme de larme est lovée sur sa poitrine.
Le maître de l’Odyssée, chef des vampires, envoie Ethan pour retrouver le dernier enfant de la prophétie afin de le sacrifier.
Et si tout ne se déroulait pas comme prévu ?

Mon avis :
Je tiens tout d’abord à remercier sincèrement Livraddict et les éditions Valentina (ainsi que l’auteure) pour ce partenariat qui m’a permis de découvrir une nouvelle plume et un nouveau roman.

livraddict_logo_newpValentina

De quoi parle le livre ?

Kali est une jeune étudiante américaine en architecture qui passe son temps libre à donner des cours de dessin à des enfants pour financer ses études. Sa vie tranquille est brutalement mise sens dessus-dessous à la suite d’une violente agression de vampires à la sortie d’une soirée entre amis. Elle fait alors la connaissance d’Ethan qui la sauve in extremis de ces monstres et découvre un univers qu’elle ne soupçonnait pas quelques heures plus tôt ! Immédiatement, et malgré le danger, elle se sent attirée par cet homme séduisant au sang-froid qui lui fait ressentir des émotions inconnues à ce jour. Mais pourquoi la marque en forme de larme qu’elle porte au-dessus de sa poitrine la fait soudainement souffrir ? Pourquoi le soleil devient chaque jour de plus en plus rouge ? Pourquoi est-elle en danger face à ces vampires qui veulent la tuer ? Kali va enfin découvrir son destin !

Ce que j’en pense :

Ici, l’auteure renouvelle le genre de la Bit-Lit en mêlant histoire de vampires et légendes indiennes. C’est d’ailleurs cette originalité qui est le gros point fort de ce livre. On sent bien que Fatou Ndong a réalisé un gros travail de recherche pour mettre en forme cet univers bien particulier. La prophétie prend du sens au fil des pages, et on se laisse vite emporté par l’histoire et ses rebondissements.

D’un autre côté, la romance entre les deux personnages principaux est vraiment très présente. J’ai parfois regretté qu’elle prenne d’ailleurs autant de place par rapport à l’intrigue générale. Kali est une jeune femme douce et sensible. Mais j’ai eu du mal à supporter ses nombreuses introspections au sujet de son amour pour Ethan, surtout qu’au début du livre ce sentiment n’a pas l’air d’être partagé par le héros. De son côté, Ethan cache bien son jeu, mais là aussi j’ai eu du mal à me sentir vraiment proche de ce personnage. J’ai trouvé qu’il manquait entre eux-deux la petite étincelle magique.

Certaines similitudes avec d’autres livres m’ont aussi un peu dérangé. Comme par exemple la marque de Kali qui lui brûle la peau dès lors que le danger approche (Harry Potter sort de ce corps !!), ou encore le fait qu’Ethan voit ce que voit Kali depuis qu’il lui a touché sa marque (Ethan serait-il le cousin de Voldemort ?), bref … je ne vais pas tout vous dévoiler, mais voilà les exemples qui m’ont le plus marqué.

Cependant, la plume de Fatou Ndong reste fluide tout le long, et j’avoue que les dernières pages du livre sont devenues très intenses, et que la fin m’a laissée dubitative. Va-t-il y avoir une suite ? Car c’est vraiment pas cool de nous laisser sur une fin comme celle-là !

Pour conclure, je dirai que c’est une histoire qui se lit très vite, un mélange entre romance, vampires et légendes amérindiennes. Si vous souhaitez vous vider la tête rapidement et lire un peu de Bit-Lit, n’hésitez pas avec ce livre. Même si le texte a parfois des airs de déjà-vu, on passe malgré tout un bon petit moment.

purplaisirdelire

Psi-Changeling, tome 12 Coeur d’Obsidienne de Nalini Singh

Psi-Changeling, tome 12 Coeur d'Obsidienne de Nalini Singh

Psi-Changeling, tome 12 Coeur d’Obsidienne de Nalini Singh

Auteur : Nalini Singh
Editeur : Editions Milady
Pages : 479 pages

Ma note : 20/20

—-

Cette lecture a été pour moi un gros coup de cœur. Déjà parce que je suis super fan de la série depuis la sortie du 1er tome « Esclave des sens » en novembre 2011, puis parce que c’est la 1ère fois que l’auteure aborde une relation amoureuse entre 2 Psis. Et pas n’importe lesquels ! Pour moi, ce tome 12 est le plus réussi de tous.

coup_de_coeur

De quoi parle le livre ?

Dans un contexte social et politique très tendu du côté des Psis, Kaleb Krychek, ancien conseiller, et surtout le plus dangereux de tous, retrouve enfin la personne qu’il traque depuis maintenant 7 ans. Il ne pensait jamais la revoir, et pourtant la voilà devant ses yeux. La ramenant chez lui, il découvre une jeune femme qui a survécu à l’enfer, mais qui est complètement brisée dans son Silence du fait d’avoir été persécutée et violentée pendant toutes ces années. Kaleb, cet homme pourtant si froid et véritable tueur de glace, va vouloir prendre soin d’elle pour la ramener à la vie. Qui est-elle vraiment ? Quel lien existe-t-il entre eux, et surtout depuis quand ? La vengeance va-t-elle les anéantir ?

Mon avis :

L’auteure nous dévoile ici tout son immense talent en signant une oeuvre magistrale, sombre et totalement envoûtante. Le héros avait été plusieurs fois abordé par petites touches dans les tomes précédents, mais ce livre-ci lui est entièrement dédié. Et quel personnage ! On découvre son passé et son enfance jusqu’à sa raison d’être d’aujourd’hui grâce aux souvenirs de l’héroïne qui lui reviennent au fur et à mesure de l’histoire. Et j’avoue que Kaleb m’a totalement séduite malgré le sang qui lui entache ses mains. Il serait prêt à beaucoup de choses pour la jeune femme, même à détruire le monde s’il le fallait. C’est un homme complexe, calculateur et stratégique, mais qui assume parfaitement sa seule faille, elle.

D’ailleurs, sa relation avec Sahara Kyriakus est juste magnifique ! On ressent vraiment que des liens profonds unissent les deux personnages, même si étant des Psis, ils ne sont pas censés éprouver quoique ce soit l’un pour l’autre. Pourtant, un sentiment bien profond existe entre eux et se développe plus fortement. Sahara m’a également beaucoup plu. L’auteure garde volontairement  le suspense sur sa capacité psychique majeure. Son pouvoir la rend elle-aussi très dangereuse. On découvre aussi ses liens avec le clan Psi Nighstar, et avons même le plaisir de revoir un ancien couple : Faith/Vaughn à notre plus grande joie !

Dans ce tome, la guerre des Psis est très présente. Le groupuscule Pur-Psis commandite de nombreux attentats, touchant toutes les races : qu’ils soient Psis, Changelings ou Humains. Femmes et enfants ne sont pas épargnés, mais plutôt les premiers touchés. Nalini Singh développe très bien ce contexte et le rôle que va jouer Kaleb Krychek là-dedans. Le final est juste extra et très bien abouti. On sent que beaucoup de changements vont encore avoir lieu, et il me tarde déjà de lire la suite !!

Je ne sais pas s’il est encore vraiment utile de dire que Nalini Singh a une plume extraordinaire. L’histoire est super bien menée, sans aucun temps mort.  L’histoire générale prend de l’ampleur et quelques indices d’intrigues sont indiqués pour les tomes suivants. Je ne sais pas sur quels personnages Nalini va se focaliser dans les prochains tomes, mais il me tarde vraiment de pouvoir les lire en VF. Dans tous les cas, je vous recommande chaudement et à 100% de lire ce livre !

purplaisirdelire