Ma raison de vivre de Rebecca Donovan

couv75050095Auteur : Rebecca Donovan
Editeur : Pocket Jeunesse
Pages : 534 pages

Ma note : 19/20

Résumé de l’éditeur :
Et si je ne veux pas être ami avec toi?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami?
– Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire et, surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…

Mon avis :
Depuis le temps que j’entendais parler de ce livre, j’ai pu enfin le découvrir grâce à une lecture commune avec mes copines des blogs The World of Tinkercha et La romance des anges. Outre la découverte de la jolie plume de l’auteure, j’ai beaucoup apprécié d’être complètement emportée par cette histoire.

De quoi parle le livre ?

Emma est une jeune fille de 16 ans, scolarisée en classe de première dans un lycée américain. Depuis ses 12 ans, après avoir perdu son père puis abandonnée par sa mère, elle vit chez son oncle et sa tante. Emma est très douée en classe, pratique plusieurs sports et participe au journal de l’école. Mais sous ses airs de jeune fille modèle, transparente aux yeux de tous car sans problème, elle cache un lourd secret. Car dès qu’elle rentre chez elle le soir, elle vit un véritable cauchemar éveillé. Grâce au soutien inconditionnel de sa meilleure amie Sara, elle arrive à tenir le coup. Mais quand débarque au lycée le beau et sexy Evan qui ne laisse aucune fille indifférente, tout son petit monde va en être bouleversé. D’habitude transparente aux yeux des autres, il va réussir à percer sa carapace et à prendre une place importante dans son cœur. L’amour peut-il devenir pour elle une porte de sortie, un chemin d’espoir vers la liberté ?

Ce que j’ai pensé de ce livre ?

« Wouah !! ». Voilà mon principal ressenti à la lecture de ce livre. J’ai presque frôlé le coup de cœur sans pour autant avoir totalement succombé à l’histoire.

L’auteure aborde un sujet très sensible qui ne peut laisser indifférent le lecteur. Sous sa plume, j’ai ressenti toutes les émotions de l’héroïne, même si je n’ai pas toujours compris ses choix. Cependant, j’ai beaucoup aimé son courage et sa force de caractère face à des épreuves d’une violence inouïe. Et malgré tout, j’ai admiré sa part de naïveté due à son âge face aux premières découvertes et premières fois : amitié, amour, jalousie …

Les personnages sont très bien décrits et le trio Emma/Sara/Evan est vraiment très attachant. Je suis complètement tombée « in love » du personnage d’Evan : doux, sûr de lui, ne s’arrêtant pas aux apparences. J’ai beaucoup aimé sa façon d’être avec Emma et sa volonté de mieux la connaitre. Grâce à sa ténacité, ils vont se trouver et découvrir qu’ils sont de véritables âmes sœurs.

Alors voilà, c’est clair que ce livre présente quelques scènes difficiles, mais il y a aussi tout ce côté « vie d’ados » qui le rend beaucoup plus léger et agréable à lire. D’autant que de nombreux secrets restent encore à dévoiler concernant Emma et sa vie passée.

C’est au final un livre poignant et intense, qui monte crescendo en tension au fil des pages – même si je pense qu’une petite partie aurait dû être enlevée. Je me suis toujours demandée jusqu’à où l’auteure allait pousser le côté dramatique de l’histoire. C’est pourquoi le dernier chapitre est insoutenable et finit « en queue de poisson » 😉 Je n’avais pas le tome 2 sous la main, mais mes autres blogcopines n’ont pas pu s’empêcher de se ruer sur la suite !!

Donc je vous conseille juste de LE LIRE sans attendre ! Et si vous n’arrivez pas à résister à la tentation, prévoyez d’avoir le second tome sous la main avant d’entamer le premier livre 😉

Dites-moi si vous avez lu ce livre et ce que vous en avez pensé en commentaires 😉 Vous aussi avez-vous eu le coup de cœur ?

purplaisirdelire

Le sang des dieux et des rois d’Eleanor Herman

21-04-16Auteur : Eleanor Herman
Editeur : Robert Laffont
Collection : R
Pages : 452 pages

Ma note : 14/20

Résumé de l’éditeur :
Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais il est irrésistiblement attiré par une nouvelle venue.
Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de la cour sans dévoiler sa mission secrète : tuer la reine.
Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le cœur de Katerina. Même s’il doit pour cela se mesurer à Héphestion, tueur sous la protection d’Alexandre.
Enfin, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre malgré elle, part en quête des légendaires et mortels Dévoreurs d’Âmes, seuls capables d’infléchir son destin.

Mon avis : 
Le sang des dieux et des rois est le premier tome d’une saga historico-fantasy écrite par Eleanor Herman, apparemment bientôt adaptée en série TV par la Warner Bros. Mais pour moi, ce livre m’a permis de découvrir une nouvelle auteure. Et malgré une jolie écriture mêlant brillamment faits historiques de l’époque antique et éléments fantastiques, je n’ai pas réussi à accrocher à l’histoire, et ce pour différentes raisons.

La première est la multitude de narrateurs présents dans ce tome. Nous suivons non pas 2 ni 3 points de vue, mais 7 au total ! Et là, j’avoue que je n’ai pas franchement apprécié cette dynamique de lecture. Bien qu’il soit intéressant d’avoir plusieurs points de vue, trop c’est trop car j’ai eu l’impression de partir dans tous les sens. Par conséquent, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux personnages, même si avec du recul je les ai trouvés très intéressants chacun à leur manière. Je regrette que l’auteure ne se soit pas plus focalisée sur Alexandre, Katerina ou encore Héphestion. Elle aurait pu essayer d’intégrer un triangle amoureux qui aurait pu donner un peu plus d’intérêt à l’histoire. La romance n’est clairement pas à l’honneur dans ce livre.

Par ailleurs, je ne suis en général pas très friande des longues descriptions de décor ou des introspectives des personnages. Et là, j’ai été servie ! Même si la plume d’Eleanor Herman est très belle, j’aurais aimé être un peu plus dans l’action et les dialogues. Il y a certaines situations qui m’ont paru irréelles, surtout pour des personnages qui sont censés avoir entre 16 et 20 ans : comme le combat de la jeune Cynané avec un seigneur ésarien qu’elle arrive à tuer, ou encore le long voyage de Katerina en Carie qu’elle entreprend seule à 16 ans et sans qu’il ne lui arrive rien ! Je ne sais pas si cela n’a interpellé que moi ou également d’autres lecteurs.

D’un autre côté, tous les férues de mythologie, d’époque antique et de fantastique trouveront certainement leur compte dans ce livre. C’est peut-être l’un des seuls points forts à mon avis ici : la réalité des faits historiques mêlés avec brio au côté fantastique de l’histoire. On sent que l’auteure est calée en histoire antique et qu’elle sait ce qu’elle dit. C’est peut-être ce qui excuse les autres petits défauts du livre.

En attendant, je ne regrette pas de l’avoir lu. Même si j’aurais peut-être aimé avoir une histoire tournée différemment. Si vous aimez le fantastique associant les dieux, la magie et une réalité historique à l’époque de l’adolescence d’Alexandre le Grand, foncez sur ce livre ! Et dites-moi ensuite ce que vous en avez pensé 🙂

A très bientôt …

purplaisirdelire

 

Les 100, tome 1 de Kass Morgan

couv28953149Auteur : Kass Morgan
Editeur : Robert Laffont
Collection : R
Pages : 364 pages

Ma note : 14/20

Résumé de l’éditeur :
Personne n’a posé le pied sur Terre depuis des siècles… jusqu’à aujourd’hui.

Depuis qu’une guerre nucléaire a ravagé la planète, l’humanité s’est réfugiée dans des stations spatiales en orbite à des milliers de kilomètres de sa surface radioactive. Aujourd’hui, cent jeunes criminels sont envoyés en mission périlleuse : recoloniser la Terre. Cela peut leur donner une chance de repartir de zéro… ou de mourir dès leur arrivée.

Clarke a été arrêtée pour trahison, mais son véritable crime continue de la hanter au quotidien. Wells, le fils du Chancelier, est venu sur Terre pour ne pas être séparé d’elle, cette fille qu’il aime plus que tout. Mais saura-t-elle un jour pardonner son parjure aux conséquences fatales ? Bellamy, au tempérament de feu, a tout risqué pour rejoindre Octavia à bord de la navette : tous deux sont les seuls frères et soeurs que compte encore le genre humain. Glass, elle, a accompli la manoeuvre inverse et est parvenue à rester à bord de la station. Elle va vite comprendre que les dangers qui la guettent sont au moins aussi nombreux que sur Terre.

Face à un monde hostile ou chacun reste rongé par la culpabilité, les 100 vont devoir se battre pour survivre. Ils n’ont rien de héros, et pourtant, ils pourraient bien être le dernier espoir de l’humanité.

Mon avis :
Bon OK, cela n’a pas été la lecture du siècle, mais au moins j’ai pu me faire ma propre opinion sur ce livre. J’en avais tellement entendu parlé, que ce soit des livres ou de la série TV ! Maintenant, je pourrai dire : « oui, j’ai lu le premier tome ; je sais de quoi çà parle ; et bof, cela m’a moyennement plu ». Je vous explique pourquoi.

Déjà, le premier point négatif qui m’a pas mal dérangé est l’alternance des points de vue entre 4 personnages… Rien que çà ! Déjà qu’avec 2 j’ai parfois du mal, là j’ai vraiment dû m’accrocher pour suivre les histoires en parallèle de chacun. De plus, l’auteure a rajouté des flash-back pratiquement à chaque chapitre, manière de bien plomber la dynamique de lecture. Alors même si ces retours en arrière dévoilent pas mal d’éléments pour faire avancer l’intrigue, c’est tout à fait le genre de technique littéraire que j’apprécie le moins, surtout à forte dose comme ici. Donc l’un dans l’autre, c’était pas gagné pour moi.

Bon après, faut le dire, y’a PAS D’ACTION ! Non mais sans blague, avec du recul, que se passe-t-il vraiment ? Même si le sujet de départ est vachement intéressant, je me suis dis en cours de lecture « Non mais çà va bouger quand même ?!! ». Ben non, pas vraiment. Certes, on voit évoluer les personnages et on comprend les actions qui les ont poussé à agir de telle ou telle manière, mais j’aurais aimé avoir tout de même un peu plus de mouvements. Finalement, la seule histoire qui m’a le plus touchée est celle de Glass avec Luke.

Du coup, je pense que ce young adult est plutôt destiné à un jeune public (12/14 ans) car il reste assez simple dans le style d’écriture. Je tiens quand même à préciser que les pages se tournent vite malgré tout, et que les cliffhangers des derniers chapitres m’ont franchement donné envie de lire la suite. Qu’est-ce que vous voulez, je suis curieuse, c’est tout ! 😉

D’ailleurs en parlant de curiosité, j’aimerais bien savoir ce que l’adaptation en série TV donne. Peut-être que le réalisateur s’est permis de rajouter pas de l’action ? Et puis je serais curieuse de voir les personnages en réels. Bref, si j’ai un peu de temps devant moi, je jetterai un coup d’œil. A très bientôt !

purplaisirdelire

 

Red Queen de Victoria Aveyard

10-02-16 en format poche Red QueenAuteur : Victoria Aveyard
Editeur : Le Livre de Poche
Pages : 444 pages

Ma note : 20/20

Résumé de l’éditeur :
Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

coup_de_coeur

Mon avis :
Et voilà, ce livre signe mon deuxième coup de cœur de l’année ! Red Queen est le premier tome de la trilogie The Red Queen écrite par Victoria Aveyard. Et franchement « wouahou ! », j’ai adoré l’histoire et l’univers créé par l’auteure. Je suis méga fan des dystopies aux univers sombres, aux intrigues politiques rondement bien menées et aux rebondissements multiples, où les héros se font ballottés dans tous les sens et tentent de survivre comme ils le peuvent. Et ici, j’ai bien été servie !

Un peu à la manière de Katniss dans Hunger Games, Mare Barrow est une Rouge (état lié à la couleur de son sang) et a toujours vécu avec sa famille dans la misère, vivant de ses menus larcins. Dans le royaume de Norta, la couleur du sang définit l’avenir de chacun. Et seul les Argents ont la force et le pouvoir de vivre comme bon leur semble, et surtout dans l’opulence. Du jour au lendemain, Mare se retrouve plongée dans un univers qu’elle ne comprend pas et qu’elle a toujours détesté. Entraînée quasiment de force à suivre un chemin qu’elle n’a pas voulu suite à la révélation de pouvoirs extraordinaires qu’elle ne se connaissait pas, elle va devoir apprendre à survivre parmi les sujets de la cour du Roi d’Archéon et savoir repérer ses véritables ennemis.

Entre apprentissage de ses nouveaux pouvoirs, amitiés, trahisons et rébellions, la jeune femme va subir de nombreuses épreuves qui ne vont pas la laisser indemne. L’heure des choix va arriver… Va-t-elle prendre les bons ? 

Avec ce livre, j’ai découvert une nouvelle auteure dont j’ai adoré le style d’écriture. L’histoire est fluide et les rebondissements se succèdent même si le début est légèrement lent. Le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer. Et les dernières pages se sont faites très intenses ! Un dernier retournement de situation m’a laissé complètement HS 🙂 La situation finale me donne vraiment très envie de lire la suite !

De plus, j’ai beaucoup aimé l’ensemble des personnages : que ce soit Mare ou les membres de sa famille, ceux de la famille royale incluant les deux frères Cal et Maven, ou encore tous les personnages secondaires. Chacun joue un rôle dans l’histoire et apporte des éléments à l’intrigue. Mare est une jeune femme forte et courageuse, parfois naïve mais pleine de bons sens. Et que dire des deux frères Cal et Maven ?! Je les ai tout simplement adoré, tout en restant encore très intriguée par Cal.

Pour conclure, je dirai que j’ai passé un super bon moment à lire ce livre et que j’ai eu un joli coup de cœur pour ce premier tome. Victoria Aveyard a écrit un livre plein de justesse pour du young adult et n’est jamais tombée dans la facilité. Cet univers à la fois simple et complexe rend l’histoire complètement addictive. J’espère seulement que le tome 2 sera aussi bien !

purplaisirdelire

 

NIL de Lynne Matson

couv17825606Auteur : Lynne Matson
Editeur : Pocket Jeunesse
Pages : 456 pages

Ma note : 20/20

Résumé de l’éditeur :
Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…

coup_de_coeur

Mons avis :
Et voilà ! NIL est mon premier coup de cœur de l’année 2016. Très intriguée par le résumé du livre et voyant des avis plutôt positifs sur la blogosphère littéraire, j’ai voulu moi aussi me faire ma propre idée.

Imaginez une île paradisiaque – non répertoriée sur les cartes – mais avec des dangers bien réels et souvent mortels, un groupe d’adolescents où chaque humain a exactement 365 jours à son compteur pour pouvoir quitter cette île sinon sa mort est assurée, une ambiance électrisante dans le genre « survivor » où la vie ne tient qu’à un fil … mélangez le tout et vous avez NIL, une histoire captivante et terriblement addictive. Ici, pas de place à l’ennui car l’action est continue. Nous suivons les péripéties de ces jeunes adolescents qui comprennent bien assez vite la dure règle de jeu de cette île.

Grâce au style direct et percutant de l’auteure, le lecteur est totalement embarqué dans ce compte à rebours si efficace. Il nous tient en haleine du début à la fin, et devient même insoutenable dans les derniers chapitres. J’ai passé une « quasi » nuit blanche à vouloir terminer le livre ! Et je peux vous dire que mes yeux ont piqué le lendemain matin pour me lever et aller au travail.

Par ailleurs, que serait un young-adult sans une jolie romance ? Ici, Charley et Thad, les deux personnages principaux, se rencontrent au « mauvais » endroit et au « mauvais » moment. Pourtant, la dure réalité de l’île ne va pas les empêcher de s’attacher l’un à l’autre et d’éprouver des sentiments très forts l’un pour l’autre. L’alternance des points de vue entre les deux héros va nous permettre de mieux les comprendre et de s’attacher à eux très rapidement. J’ai beaucoup apprécié leur combativité et leur volonté de s’en sortir. Face à NIL, ils comprennent vite qu’il faut savoir vivre à fond le moment présent, et à ne jamais reporter au lendemain les choses à dire/à faire. Je pense que beaucoup de personnes peuvent se retrouver dans cette idée qui est de profiter à fond de la vie, chaque jour qui passe. De plus, l’auteure aborde d’autres notions intéressantes comme l’importance de la réussite quand on forme un groupe, ou encore la dure réalité de la mort qui peut aussi bien toucher les personnes gentilles que les plus méchantes.

La tension à la fin du roman est quasi insoutenable. Vont-ils s’en sortir ? NIL va-t-elle leur permettre de rentrer chez eux, ensemble ? Qui va survivre ?

Tous les mystères ne sont pas élucidés à la fin du livre, et cela devient compréhensible quand on apprend que ce tome fait partie d’une trilogie ! Lynne Matson a écrit 2 autres romans pour poursuivre sa série : NIL Unlocked (VO) et NIL On Fire (VO). J’espère qu’ils vont vite sortir en VF ! Bref, je vous conseille vivement de lire ce livre si ce n’est pas déjà fait. Si vous aimez la série « Lost, les disparus » ou encore « Koh Lanta », vous ne serez pas déçus par NIL.

purplaisirdelire

Angéla, tome 1 Mortel Secret

Angela01Auteur : Julia M. Tean
Editeur : Rebelle éditions
Pages : 237 pages (lu au format ebook)

Ma note :12/20

Résumé de l’éditeur :
« Ma vie a toujours été une succession de catastrophe. De la mort de ma mère à celle de ma meilleure amie, j’ai toujours su que j’étais maudite.
Je pensais que la malédiction m’avait quittée, jusqu’au jour où je l’ai rencontré…
Isaac Hayden.
Énigmatique, sombre et beau à se damner, il a eu le malheur de croiser ma route…
J’ignore si je serai assez forte pour combattre la mort, mais je suis prête à tout pour sauver le bel étranger, même si je dois me brûler les ailes… »

Mon avis :
Voici une autre découverte, un autre livre lu dans le cadre de mon challenge « je vide ma PAL numérique ». Angéla, tome 1 Mortel Secret est le premier tome d’une saga Young Adult basée sur le fantastique/surnaturel et écrit par Julia M. Tean. Revisitant le mythe des anges, cette lecture m’a laissé un avis assez mitigé.

Pour la petite histoire, Angéla est une jeune lycéenne de 16 ans qui vit avec son père. Elle a la particularité d’être narcoleptique (c’est à dire qu’elle peut s’endormir n’importe où et à n’importe quel moment) et pense être maudite du fait d’anticiper par des visions la mort des personnes qui lui sont proches. Mal dans sa peau et se sentant coupable de ne pas avoir pu sauver sa mère et sa meilleure amie d’accidents mortels, elle vit renfermée sur elle-même et a très peu d’amis. Quand un beau jour, un nouvel élève arrive au lycée, c’est le chamboulement total. Elle a l’impression de le connaitre et se sent irrémédiablement attirée par le beau Isaac Hayden. D’un autre côté, ses visions reviennent en force et d’étranges événements viennent bouleverser son quotidien. Pourquoi se sent-elle si faible et son dos la fait tant souffrir ? Pourquoi Zack la trouble autant et semble la connaitre ?

Toutes ces questions vont faire avancer l’intrigue chapitre après chapitre. Malgré tout, j’ai trouvé que l’histoire était desservie par un style d’écriture parfois trop lourd -avec des descriptions très longues – ou par des idées trop brouillonnes et pas clairement exprimées. Par conséquent, je me suis souvent sentie perdue dans ma lecture. Il a fallu à plusieurs reprises que je relise certains dialogues en coupant les descriptions pour que je puisse comprendre le sens du texte.

J’ai trouvé cela dommage car l’univers créé par l’auteure est très original. Elle revisite à sa manière le mythe des anges avec l’opposition entre le bien et le mal. Le lecteur peut même retenir qu’il ne faut pas toujours se fier aux apparences. Au fur et à mesure de la lecture, l’histoire est devenue plus sombre et le suspens maintenu jusqu’à la fin.

Quant aux personnages, je ne les ai pas trouvés assez aboutis. Angéla se focalise trop sur elle-même et réagit parfois de façon irréfléchie ou immature. Isaac – dit Zack – reste très mystérieux tout au long du roman, et de ce fait je n’ai pas réussi à m’attacher à lui. Les autres personnages secondaires m’ont aussi semblé assez fades et trop clichés : entre la meilleure amie soit disant rigolote, la garce du lycée pas vraiment méchante et l’ex-copain un peu trop présent … bof… pas de quoi faire des pages et des pages de commentaires.

Pour conclure, je dirai que cette lecture est intrigante, voire même originale par rapport à l’univers créé par l’auteure. Mais bien qu’elle respecte les codes du genre, ce ne fut pas non plus le coup de cœur du siècle. Cependant, je lirai le second tome avec plaisir si l’occasion se présente. 

purplaisirdelire

 

 

 

Le Feu Secret de CJ Daugherty et Carina Rozenfeld

Le Feu Secret, tome 1

Le Feu Secret, tome 1

Auteurs : CJ Daugherty et Carina Rozenfeld
Editeur : Robert Laffont
Collection : R
Pages : 474 pages

Ma note : 17/20

Résumé de l’éditeur :
Une guerre contre le destin.
Une course contre le temps.
Taylor Montclair, une fille tout ce qu’il y a de plus normal, mène une vie sans histoire dans la petite ville de Woodbury, en Angleterre. Sacha Winters, un ténébreux garçon nimbé de mystère, habite à Paris.
Alors que Taylor est impatiente d’intégrer l’université d’Oxford, Sacha, lui, se contrefiche des études… et pour cause : il connaît la date exacte de sa mort, et celle-ci approche à grands pas.
La mort de Sacha entraînera la réalisation d’une prophétie ancestrale qui plongera le monde dans le chaos.
Taylor est la seule qui puisse le sauver. Mais ni elle ni lui ne le savent : ils ne se sont jamais rencontrés.
Une mer et plusieurs centaines de kilomètres les séparent. Des puissances démoniaques sont prêtes à tout pour empêcher leur alliance. Ils ont huit semaines pour se trouver et vaincre le destin.
Le compte à rebours commence maintenant.

Mon avis :
J’avais acheté ce livre dès sa sortie en librairie en novembre dernier et il traînait dans ma PAL depuis. Honte à moi d’avoir pris autant de temps avant de le lire. Car je vous le dis, ce roman est une jolie pépite ! Il est né de la rencontre entre deux auteurs reconnues (CJ Daugherty, auteure de la série best-seller Night School, et Carina Rozenfeld, auteure de la saga Phoenix) lors du Salon du livre à Paris l’année dernière, et de la volonté commune d’écrire une histoire originale à quatre mains autour de thèmes propres à la littérature jeunesse : magie, malédiction, fin du monde et histoire d’amour. Le résultat est palpitant et vraiment très prenant ! Le Feu Secret est donc le premier tome d’une nouvelle série qui va faire un tabac.

Malgré un début un peu long, l’histoire prend du rythme petit à petit et s’emballe carrément dans les derniers chapitres. Nous faisons la connaissance de deux héros en apparence simple, mais dont les destins vont se croiser et être liés à tout jamais.

Taylor Montclair est une jeune anglaise (malgré un nom français) qui va au lycée et mène une vie tout à fait normale à Woodbury aux côtés de sa mère et de sa sœur. Elle adore étudier et souhaite intégrer l’université d’Oxford. Élève studieuse, c’est aussi une amie franche et généreuse qui aime aider les autres (quitte parfois à se faire passer pour la poire de service). Lorsque son professeur de français, M. Finley, lui demande de donner des cours d’anglais en ligne à un jeune français de son âge, elle accepte sans hésiter malgré la charge de travail qu’elle possède déjà. Elle va alors faire la connaissance de Sacha Winters, un beau et ténébreux garçon, rebelle dans l’âme mais qui ne la laisse pas tout à fait indifférente. Lui, c’est le parfait mauvais garçon, un peu paumé et qui teste ses limites en permanence pour défier son destin. Il vit à Paris avec sa mère et sa sœur mais a complètement décroché de l’école. Leur rencontre va faire des étincelles, et ils vont découvrir au fur et à mesure leur destinée commune.

Franchement, je me suis beaucoup attachée aux personnages, et à ces deux héros en particuliers. Ils sont courageux et ne se laissent pas abattre par ce qui leur arrive. Bien qu’à l’opposé l’un de l’autre, ils vont se « trouver » pour ne plus se lâcher. Ils m’ont convaincu du début à la fin.

Les autres personnages secondaires ne sont pas en reste et apportent beaucoup d’intérêt à cet univers. On sent qu’il y a beaucoup de potentiel à venir dans les prochains tomes, et il me tarde de le découvrir.

Le Feu Secret, c’est aussi une ambiance générale très particulière : la magie est bien présente même si l’action se déroule dans le monde réel. D’ailleurs, cela m’a un peu fait penser à la série The Mortal Instruments. Au fil des pages, l’ambiance s’assombrit au rythme des révélations qui sont faites, et le mystère s’épaissit. L’intrigue est super bien menée car les auteures ont su créer 1 univers propre avec des règles bien particulières. Quand se mêle en plus « prophétie » et « malédiction » sur fond de potentielle fin du monde et de romance entre les deux héros, on ne s’ennuie plus une minute.

Pour finir, je tiens à souligner la jolie performance des deux auteures qui ont su mélanger leur style avec brio. D’ailleurs, j’ai beaucoup apprécié leur choix d’alterner les points de vue à chaque chapitre entre les Taylor et Sacha, ce qui apportent beaucoup de suspens et de questionnements de la part du lecteur. Bref, un très bon roman au rythme haletant que je vous conseille de lire. Découvrez vite Le Feu Secret !

purplaisirdelire