Prince captif, tome 1 L’esclave de C.S. Pacat

couv63693526Auteur : C.S. Pacat
Editeur : Milady
Pages : 306 pages

Ma note : 16/20

Résumé de l’éditeur :
Il devait être roi, il est devenu esclave.
Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et ofert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi. Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère. Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Pris dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

Mon avis :
J’étais très curieuse de découvrir ce premier tome de la série Prince Captif, tout en étant également réticente car je ne suis pas vraiment branchée « romance M/M ». Mais comme j’adore découvrir de nouvelles choses dès lors qu’il s’agit de romance, et que la sortie du tome 3 a fait beaucoup parler d’elle, je me suis lancée dans cette lecture !

Un univers saisissant qui captive dès les premières pages

Dès le premier chapitre, j’ai ressenti un certain malaise quant à la nouvelle condition de Damen, trahi par les siens et vendu comme esclave sexuel au royaume voisin. Les mots utilisés sont forts, bruts, directs, et l’univers créé par l’auteure est tellement particulier qu’il m’a fallu un certain temps d’adaptation pour prendre du plaisir à lire.  Parce qu’il faut le dire, nous ne sommes pas ici dans de la jolie romance « fleur bleue ». Dans le royaume de Vère, les mœurs sont complètement différentes des nôtres, et seules les relations H/H ou F/F existent, et encore sous forme de domination « maître/esclave » (au sens littéral du terme). Bref, une fois habituée à cet univers si spécial, c’est surtout la relation entre Laurent et Damen, ainsi que les intrigues politiques qui m’ont le plus intéressées.

Des personnages manipulés ou manipulateurs 

Damen est l’héritier du trône d’Arkiélos, mais se voit capturé et dépouillé de sa condition de prince lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir à la mort de leur père. Vendu comme esclave sexuel à l’héritier du royaume voisin, il va découvrir un nouveau monde. Car manipulations et dangers sont les maîtres mots à la cour de Vère. Représenté comme un homme fort et un combattant hors-pair, il va pourtant se laisser facilement dominer par Laurent, le prince héritier de Vère. Contraint à l’obéissance par cet homme qu’il n’arrive pas à cerner, il va continuer de lutter contre sa condition d’esclave et rester fidèle à ses convictions. Mais au final, c’est le personnage de Laurent qui m’a le plus fasciné et captivé. J’ai été incapable de me faire un avis à son sujet, ni à prévoir ses réactions à tel point il est manipulateur. Aussi beau que froid, il sème la pluie ou le beau temps selon ses humeurs. C’est un personnage également très mystérieux car beaucoup de rumeurs circulent à son sujet. Par conséquent, la relation de loyauté qui va s’installer tout doucement entre Laurent et Damen va finir par les surprendre tous les deux à la fin de ce premier tome.

Une lecture addictive grâce à la belle plume de l’auteure

Moi aussi, je me suis laissée séduire par l’écriture de C.S. Pacat qui a fait de son roman une lecture complètement addictive. Captivée par les personnages, et surtout par les intrigues politiques de la cour de Vère, je n’ai pas vu les pages défiler. On sent bien qu’une relation très particulière va naître entre Laurent et Damen, et rien que pour découvrir comment cela va évoluer, il me tarde de lire la suite. Par contre, je dois vous avertir que ce livre est plutôt destiné à un public Adulte. Certaines scènes m’ont semblé assez difficile.
Pour conclure, je dirai que si vous êtes fan d’intrigues politiques, de jeux de pouvoirs et de guerres entre royaumes, vous avez des chances d’apprécier cette lecture. Je pense que l’auteure a fait un bon tome d’introduction pour la suite de sa série. J’ai lu des avis comme quoi les tomes suivants étaient encore meilleurs que le tout premier. Donc je compte bien lire la suite !
purplaisirdelire

Betrayed, tome 2 de Sophie Auger

5166ugk9abl-_sx309_bo1204203200_Auteur : Sophie Auger
Editeur : Nisha Editions
Pages : 122 pages

Ma  note : 17/20

Résumé de l’éditeur :
Avant de se réfugier dans le domaine d’une vieille dame, en plein milieu des vignes du Beaujolais, la vie de la jeune Lily a toujours été rythmée par son métier. Dans les cuisines du London Palace, la talentueuse sous-chef dirigeait d’une main de maître l’un des restaurants les plus réputés de la capitale britannique.
Si seulement elle n’était pas tombée sous le charme de ce dragon…
Trahie, Lily tentera par tous les moyens de se reconstruire avec l’aide de ses amis. Mais Victor restera-t-il à jamais maître de son cœur ?

Mon avis :
Quel véritable plaisir de retrouver la plume fluide et addictive de l’auteure dans ce second tome dont l’histoire se poursuit exactement là où elle s’est arrêtée dans le premier volume. Encore une fois, je me suis sentie embarquée dans cette romance un brin érotique mais toujours super bien écrite.

Ici, quelques secrets sont dévoilés, même si le suspens reste entier concernant l’histoire passionnelle entre Lily et son dragon, Victor Hammer, lorsqu’elle habitait encore à Londres. Il faut dire que Sophie Auger sait jouer avec nos nerfs, en nous dévoilant au compte goutte quelques réponses qui nous donnent encore plus envie de découvrir la suite. En fait, je pense que le gros point fort de ce livre se situe dans cette alternance entre le présent et le passé de la jeune femme. Sa liaison sulfureuse avec Victor y joue pour beaucoup, avouons-le ! Les scènes érotiques sont franchement super bien écrites, sans tomber dans la vulgarité. Et pour le coup, le personnage de Victor Hammer me rend de plus en plus curieuse à son sujet. Qu’a-t-il pu faire à Lily pour qu’elle décide de changer radicalement de vie et le fuir de la sorte ?

D’un autre côté, les personnages secondaires ne sont pas là juste pour le fun. Ils apportent indéniablement une touche de fraîcheur au texte. Le duo « Iris et Louis » nous touche par la joie de vivre qu’ils dégagent chacun à leur tour, et apporte un peu de légèreté et d’humour à l’histoire. Par ailleurs, le mystère s’épaissit de plus en plus autour de Mme Van Ruten et de Valentin Gauthier, même si les révélations finales de ce dernier m’ont carrément scotché. Je ne m’attendais pas à çà et j’avoue avoir été assez surprise. La fin de ce second tome laisse présager un dénouement final en apothéose au prochain épisode.

Je n’ai donc qu’un seul regret : c’est que ce soit trop court à chaque fois ! Vivement le 29 juillet pour avoir le fin mot de l’histoire !

purplaisirdelire

 

Trilogie Quantum – Saison 1 Virtuous de M.S. Force

couv25567686Auteur : M.S. Force
Editeur : Hugo Roman
Collection : New romance
Pages : 343 pages

Ma note : 10/20

Résume de l’éditeur :
L’histoire haletante et torride de la relation entre une jeune institutrice new-yorkaise rigide et un peu coincée et un acteur de cinéma au sommet de sa gloire, homme à femmes dominateur. Tout les oppose, ils n’ont rien en commun et, pourtant, une passion torride, puissante et irrationnelle va les pousser l’un vers l’autre pour leur faire vivre une grande histoire d’amour du XXIe siècle. Lui est tellement épris de Natalie qu’il se persuade qu’il peut changer pour elle et devenir l’homme dont elle a besoin. Mais Natalie a-t-elle vraiment envie que Flynn change ?

Mon avis :
Ce livre a été pour moi une grosse déception. Je m’attendais sincèrement à autre chose de l’histoire. Malgré une écriture claire et agréable, je n’ai vraiment pas réussi à trouver de l’intérêt au roman. Mais avant de vous en expliquer les raisons, je vais tout d’abord vous en faire un petit résumé.

A quoi vous attendre avec ce livre ?
Un peu comme dans « Coup de foudre à Notting Hill », Virtuous commence par une rencontre imprévue entre une jeune institutrice new-yorkaise de 21 ans et la grande star de cinéma du moment. A la manière d’un conte de fée, le héros – Flynn Godfrey – a le coup de foudre pour la belle Natalie et souhaite la revoir pour apprendre à la découvrir. De fil en aiguille, une relation amicale se développe entre eux ainsi qu’une attirance incontrôlable. Mais le passé de Natalie ou le mode de vie de Flynn pèsent lourds dans la balance et risquent à tout moment de faire voler en éclats leur idylle naissante.

Ce que j’en ai pensé ?
Bienvenue au pays des bisounours ! Moi qui m’attendais à une histoire torride (Cf. résumé de l’éditeur sur le livre) entre les deux héros, j’ai été très déçue de cette relation »vanille » devenant horripilante au fur et à mesure des pages. Je n’y ai trouvé aucun intérêt malgré un début qui me semblait encourageant pour la suite.

« Une relation horripilante »: pourquoi,  me direz-vous ? Eh bien parce que j’ai trouvé toute l’histoire complètement abracadabrante, trop irréelle pour être vrai, avec des personnages surjoués et caricaturés à fond, ce qui ne les rend pas crédibles au final. Le « vouvoiement » est franchement de trop dans ce genre d’histoire, et je n’ai pas compris pourquoi il avait été maintenu jusqu’à la fin du livre.

Parlons justement des personnages. Je n’ai pas du tout adhéré aux convictions matrimoniales de Natalie (on vit au 21ème siècle quand même ! même si je comprends le pourquoi du comment de la chose), et encore moins à l’intérêt que Flynn lui porte, lui qui a des pratiques sexuelles carrément contraires à elle. D’ailleurs, j’ai eu l’impression que les deux scènes à caractère BDSM avaient été rajoutées au texte comme si l’auteure s’était sentie obligée de donner un peu de piquant à son histoire générale pour intéresser le lecteur. Pour vous dire à quel point j’ai trouvé cela lamentable ! (PS : d’ailleurs pour info, les deux scènes sont des copiées/collées).

Bref, ce ne sera pas pour moi une lecture qui restera dans les annales, même si la fin promet des futurs rebondissements intéressants. Je ne sais pas non plus si je peux vous conseiller de lire ce genre de livres, à part si vous aimez les histoires un peu niaises et « gnangnan ». Par contre, je serais intéressée de lire vos commentaires si vous avez aimé ce bouquin 😉

A très bientôt !

purplaisirdelire

Hard Boy, d’Helena Hunting

hard-boy-708871-250-400Auteur : Helena Hunting
Editeur : City
Pages : 410 pages

Ma note : 13/20

Résumé de l’éditeur :
Avec un célèbre joueur de hockey pour demi-frère, Violet connaît bien la réputation sulfureuse de ses camarades de jeu. Notamment du capitaine de l’équipe, le légendaire Alex Waters qui fait rêver toutes les filles.

Mais un jour, la jeune femme découvre qu’Alex n’a rien du simple sportif écervelé, qu’il sait aussi se montrer intelligent et subtil. Complètement sous le charme, elle passe une nuit avec Alex qui se révèle très doué dans le maniement de tous les styles de bâtons…

Violet pense que cette nuit magique n’était justement que cela : une nuit. Elle se trompe. Il est impossible de ne pas s’attacher à quelqu’un comme Alex. Le problème c’est que les médias décortiquent la vie du joueur vedette et Violet n’a pas du tout envie de se retrouver sous le feu des projecteurs…

Mon avis :
Hard Boy, voilà une histoire qui promettait sensualité et érotisme rien qu’en lisant le titre du livre … et encore plus en matant la sublime photographie de couverture ! Dès sa sortie en librairie, je me suis jetée dessus pour pouvoir le lire bien tranquillement chez moi (et de préférence sous la couette). Mais quelle fut ma déception, ma grosse déception au final ! Je vous explique pourquoi.

Déjà commençons par l’histoire en elle-même. J’ai eu l’impression que l’auteure a écrit ce roman sans réellement réfléchir à une intrigue générale. Par conséquent, les chapitres s’enchaînent les uns avec les autres sans aucun intérêt ni aucun suspens quant au déroulé de l’histoire. Tout semble prévisible, à tel point que j’ai eu l’impression de lire le scénario d’une ancienne série TV AB.

A côté, j’ai trouvé les héros très superficiels et peu développés. Violet reste sur ses préjugés du début à la fin de la romance concernant le milieu sportif du hockey sur glace. Quant à Alex, je l’ai trouvé vraiment stéréotypé, et pas du tout attachant. De manière générale, les héros ne sortent pas vraiment grandis de leur aventure, et j’ai trouvé cela vraiment dommage.

Alors certes, il y a un point qui sauve un peu ce roman, c’est l’humour qu’on retrouve dans les dialogues et le côté complètement déjanté de Violet (notamment avec sa diarrhée verbale – Violet dit tout haut ce qu’elle pense tout bas sans vraiment réfléchir à ses paroles). Mais même si cet humour fait rire au tout début, passé la moitié du livre, il devient lourd et pesant… voire même lassant au fil des pages. Marre de voir Violet faire une fixation sur la « queue monstre » d’Alex, ou parler de « son castor » en permanence. Cela enlève carrément le côté sexy de certaines scènes sensuelles, et franchement, j’ai trouvé çà désolant.

Bref, je n’ai pas gardé un super souvenir de cette histoire qui ne restera pas dans les annales pour moi. Si vous souhaitez découvrir une héroïne un peu déjantée et loufoque, vous pouvez toujours tenter cette lecture, mais ne vous attendez pas à beaucoup de tension sexuelle ni à de grandes déclarations d’amour.

A très bientôt !

purplaisirdelire

 

Driven, saison 2 Fueled de K. Bromberg

Driven tome 2, Fueled

Auteur : K. Bromberg
Editeur : Hugo Roman
Collection : New romance
Pages : 557 pages

Ma note : 17/20

Résumé de l’éditeur :
Etes-vous prête à vous battre de toutes vos forces pour ne pas perdre un homme ?
Colton a kidnappé mon cœur. Et Dieu sait que je n’étais pas disposée à le lui laisser prendre. Mais sa vie est entrée en collision avec la mienne. Il a réanimé des sensations que je croyais disparues, a attisé une passion dont j’ignorais même l’existence.
Rylee a surgi dans ma vie, comme dans ce satané cagibi. Maintenant, rien ne sera plus pareil. Elle a entrevu ma part d’ombre, les fêlures secrètes qui hantent mon passé, et elle est restée, continuant à se battre pour moi. Elle est sans aucun doute une sainte et moi, je suis un démon.
Il me coupe le souffle, arrête les battements de mon cœur et me ramène à la vie en une fraction de seconde. Mais comment puis-je aimer un homme qui refuse de se dévoiler ? Mon cœur a cédé, mais la patience et le pardon ont des limites.
Comment puis-je désirer une femme qui me défie et me force à être celui que je m’étais juré de ne plus être ? Son âme altruiste et son corps si sexy méritent de trouver un être digne de son amour. Je ne peux pas être l’homme qu’il lui faut, alors pourquoi ne puis-je la laisser partir ?
Nos instincts nous aimantent l’un à l’autre, le désir nous fait avancer, mais cela suffit-il pour nous embraser dans l’amour ?

Mon avis :
Fueled est le second tome de la série Driven publiée chez Hugo Roman dans la collection New Romance. J’avais lu le tout premier tome  fin octobre 2015 en lecture commune avec ma blog-copine The World Of Tinkercha, et quand celle-ci m’a proposé de lire la suite ensemble, j’ai sauté sur l’occasion ! Je la remercie une nouvelle fois pour nos échanges mails. Perso, j’adore partager mon ressenti sur un livre de cette manière.

Bref, pour cette chronique, je ne vais pas faire le résumé de l’histoire pour éviter les spoilers – mais aussi parce que le résumé de l’éditeur est déjà bien assez conséquent. Je vais juste vous dire pourquoi cette suite vaut largement le détour comparée au premier opus.

Tout d’abord, j’avoue que le premier tome ne m’avait pas particulièrement emballé, et ce pour plusieurs raisons (voir ma chronique du tome 1 ICI). Cependant, j’étais tout de même intriguée de voir comment l’auteure allait faire évoluer les personnages et son histoire. Et c’est certainement là que je lui tire mon chapeau, car K. Bromberg a su me captiver du début à la fin et faire monter mon intérêt crescendo pour cette série.

Ici, bien que la romance soit mise en avant, l’auteure a beaucoup mieux travaillé la psychologie des 2 héros, et nous faire ressentir leurs émotions. Par conséquent, j’ai mieux compris leurs actes, mais aussi cela m’a permis de m’attacher plus facilement à eux. En effet, comment en vouloir à Colton pour ses agissements extrêmes alors qu’il lutte en permanence contre ses démons intérieurs, ou comment ne pas voir en Rylee une jeune femme courageuse et très généreuse envers autrui alors que ses actes pourraient la rendre parfois trop naïve ? Cette dimension les a rendus beaucoup plus intéressants à mon gout.

D’un autre côté, et chose qui manquait au tome 1, j’ai beaucoup apprécié l’insertion de chapitres basés sur le point de vue de Colton. J’ai enfin pu découvrir son histoire, ses ressentis, et savoir ce qu’il pensait réellement de Rylee. Et je dois vous le dire, mesdames, qu’il y a beaucoup de pensées pas très catholiques !

Dans tous les cas, l’histoire de Colton et Rylee est très intense. Et j’ai eu plaisir de voir évoluer leur relation. Même si je me suis souvent sentie sur les montagnes russes avec eux, et craignant à chaque page le « gros clash ». Ce tome, c’est vraiment un concentré d’émotions à fleurs de peau. On passe par des moments poignants, drôles, et très sensuels.

J’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires qui ont pris pas mal de place dans ce tome : que ce soit Haddie, la meilleure amie de Rylee, ou Becks, le meilleur ami de Colton, ou encore Tawny, Quinlan … Tous ont eu leur rôle à jouer dans l’histoire, et cela n’a été que bénéfique pour ne pas tourner en rond pendant 557 pages (çà fait du volume tout çà !!).

Et bien que la fin soit prévisible et attendue, elle se termine sur un cliffhanger qui donne juste une envie subite et immodérée de se ruer sur la suite ! Et ce sera avec grand plaisir que je lirai le tome 3 dès que possible.

Pour conclure, je dirai que mon intérêt pour cette série monte crescendo. Je me suis beaucoup plus attachée aux personnages dans ce tome, et j’ai même versé ma petite larme à plusieurs moments. La fin, bien qu’attendue, donne très envie de se jeter sur le tome 3 ! Bref, beaucoup d’émotions à fleur de peau en lisant ce second opus que je vous conseille si vous aimez les histoires d’amour torturées.

purplaisirdelire

 

 

Pour ton bien, d’Emily Blaine

812Zevg8O6L._SL1500_

Pour ton bien, d’Emily Blaine

Auteur : Emily Blaine
Editeur : Harlequin
Collection : HQN
Pages : 66 pages

Ma note : 18/20

—-

Résumé :
Achille avait son talon, Benjamin a son genou. Alors que le match de sélection pour la Coupe du monde de rugby approche, la douleur devient de plus en plus insupportable. Mais hors de question de montrer sa souffrance : cette sélection, c’est la dernière de sa carrière, il ne la manquera pour rien au monde. Pas même pour les beaux yeux de Clémence, la nouvelle kiné de l’équipe qui a remarqué ses mâchoires crispées et veut l’obliger à passer des examens. Clémence et ses grands yeux verts. Clémence et ses lèvres appétissantes. Oui, il va se faire un plaisir de la convaincre de ne rien dire…

Mon avis :
Cette nouvelle fait partie de la collection « 100% sexy rugby » publiée  en septembre dernier à l’occasion de la Coupe du Monde de Rugby. Je souhaitais lire ce livre dans le cadre de mon « marathon lecture » spécial Emily Blaine. Et j’avoue que j’ai été bluffée. Même dans un format court (au total 66 pages), l’auteure s’en sort « haut la main » en nous proposant une romance comme elle sait si bien les écrire : sans temps mort et très bien construite du début à la fin. D’autant plus qu’elle accomplit ici une jolie performance en faisant du héros le narrateur de l’histoire. C’est à la fois original et vraiment rafraîchissant comme angle de vue. Et je peux vous dire que vous allez succomber à son charme.

A 32 ans, Ben est un joueur professionnel de rugby en fin de carrière. La coupe du monde arrive dans 3 mois, et il ne voudrait rater sa sélection (la dernière de sa vie) pour rien au monde. Seulement voilà, son genou le fait horriblement souffrir et pourrait empêcher son plus grand rêve de se réaliser. Son seul objectif ? Cacher sa souffrance lors des entraînements pour pouvoir continuer à jouer. Un soir, il rencontre par hasard Clémence suite à un accrochage en voiture, et la revoit quelques minutes plus tard chez ses parents lors d’un dîner. Leur attirance est immédiate et la tension entre-eux monte doucement mais sûrement. Seulement voilà, il découvre le lendemain que Clémence est la nouvelle kiné engagée par le staff de l’équipe. Celle-ci, qui a de suite compris son « secret », va vouloir l’aider, quitte à le pousser dans ses retranchements pour qu’il lui obéisse.

Perso, j’ai adoré les réparties entre Ben et Clémence. Ils ont tous les deux du caractère et ne se laisse pas mener facilement à la baguette. Les dialogues sont empreints d’humour, de romantisme et bien sûr de sensualité ! Je peux vous assurer que Ben est vraiment très craquant : sportif, plein d’assurance et surtout ô combien sexy (ben quoi, je peux dire que j’apprécie les tablettes de chocolat !). Sa volonté et son désir d’être avec sa belle kiné sont vraiment touchants. Et la fin de l’histoire est juste ce qu’il fallait pour clôturer ce genre de nouvelle.

Bref, la plume d’Emily Blaine est vraiment captivante et l’histoire est très bien menée. Les personnages sont très biens réussis et surtout très intéressants. J’ai passé un autre super moment en compagnie de ce petit couple, et j’ai à nouveau le cœur bien réchauffé ! Lisez vite cette nouvelle si ce n’est pas déjà fait. Ce sera un bon début pour découvrir cette auteure qui enchaîne les succès.

purplaisirdelire

Driven, saison 1 de K. Bromberg

Driven, tome 1 de K. Bromberg

Driven, tome 1 de K. Bromberg

Auteur : K. Bromberg
Editeur : Hugo Roman
Collection : New Romance
Pages : 451 pages

Ma note : 14/20

—-

Résumé :

Dans un monde où les femmes disponibles ne manquent pas, je dois représenter un défi pour Colton Donavan. Un homme arrogant et terriblement séduisant, du genre à obtenir exactement ce qu’il désire dans tous les domaines. Un boy téméraire, constamment sur le fil du rasoir, à la frontière entre perte de contrôle et sortie de piste.

JE FAIS EXCEPTION A LA REGLE

Colton a fait irruption dans ma vie comme une tornade, sapant mon self-contrôle au-delà des limites, et franchissant sans le vouloir la barrière de protection qui entoure mon cœur convalescent. Il ébranle le monde structuré et prévisible que j’ai reconstruit avec tant de soin.

Je ne peux lui donner ce qu’il veut, pas plus qu’il ne peut me donner ce dont j’ai besoin. Mais après avoir entrevu, sous son vernis raffiné, les lourds secrets d’une âme meurtrie, ai-je vraiment le choix de me détourner ?

Sexuellement, notre alchimie est indéniable. Individuellement, notre besoin respectif de ne jamais lâcher prise est irréfutable. Mais lorsque nos univers entreront en collision, cette alchimie suffira-t-elle à nous rapprocher ou bien les secrets que nous taisons et le clash de nos deux volontés nous conduiront-ils inexorablement vers la séparation ?

Mon avis :

Je voulais tout d’abord vous dire que j’ai eu l’immense joie de lire ce livre en lecture commune avec ma Cha du blog The World of Tinkercha. J’ai adoré les échanges mails que nous avons eu ensemble, même si nous n’avons pas eu tout à fait le même ressenti sur ce livre 🙂 Donc voici mon avis, et n’hésitez pas à aller consulter le sien sur son blog !

Driven, saison 1 est le premier tome d’une nouvelle trilogie publiée chez Hugo New Romance. J’étais particulièrement impatiente de le lire sachant les retours assez élogieux à son sujet. Mais au bout du compte, je suis ressortie de cette lecture complètement frustrée, et je vais vous expliquer pourquoi.

A la base, nous avons là une histoire qui a beaucoup de potentiel : des personnages intéressants, un univers nouveau et assez peu exploité dans la romance, à savoir la course automobile, et une intrigue qui accroche le lecteur. Mais au fur et à mesure que je tournais les pages, j’ai eu l’impression de ne lire que des scènes érotiques entre les deux héros, au détriment de tout le reste qui fait pourtant l’originalité du livre. J’ai trouvé cela très dommage. Je ne suis pas contre un peu d’érotisme dans une histoire (bien au contraire) mais trop c’est trop !

Colton Donavan et Rylee Thomas sont pourtant des personnages touchants, avec des blessures propres provenant de leur passé respectif. On les sent irrémédiablement attirés l’un par l’autre, et pourtant, ils ne cessent de se rejeter en permanence. Le coup du « je t’aime, moi non plus » est franchement lourd, d’autant plus qu’on ne tourne qu’autour des ressentis de Rylee. Là aussi, j’aurais bien aimé avoir le point de vue de Colton sur la situation : comprendre les sentiments qui l’animent et l’intérêt qu’il éprouve pour l’héroïne. C’est un personnage complexe qui aurait mérité d’être beaucoup mieux dévoilé !

Pourtant, il y a beaucoup de bonnes choses dans ce tome. Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé l’univers professionnel dans lequel évolue Rylee. Travaillant moi-même dans le secteur médico-social, je me suis retrouvée dans son quotidien et sa passion pour son métier et les enfants. Les secrets concernant son passé avec Max sont dévoilés tout doucement, mais quelques mystères demeurent. De l’autre côté, nous avons ce beau, ténébreux et séduisant Colton Donavan ! Aie, aie aie les filles … quel homme ! Son personnage colle bien à celui de grand pilote de F1. Mais c’est surtout sa volonté de séduire Rylee qui m’a touchée, ainsi que les blessures qu’il cache au fond de lui. Même si à la fin du livre, je l’aurais giflé à la place de l’héroïne !

Bref, le mystère Colton demeure entier, et c’est pourquoi je suis impatiente malgré tout de lire la suite. Mais tout comme la saga After, j’espère ne pas me lasser du petit jeu « un coup oui, un coup non » entre les deux personnages principaux ! J’espère les voir évoluer positivement et s’accorder petit à petit la confiance qu’ils méritent.

purplaisirdelire