La marque des ténèbres, tome 1 L’ange ou le démon de Sylvia Day

la-marque-des-tenebres,-tome-1---l-ange-ou-le-demon-715507-250-400Auteur : Sylvia Day
Editeur : J’ai Lu (pour elle)
Pages : 401 pages

Ma note : 14/20

Résumé de l’éditeur :
A 17 ans, Eve perd sa virginité dans les bras d’un mystérieux motard, qui disparaît quelques heures plus tard. Cette nuit n’aura pourtant pas été sans conséquence sur la jeune femme car, des années plus tard, elle devient une « Marquée » : elle porte l’empreinte de Caïn, le premier meurtrier de l’humanité. Eve va alors plonger dans un univers dont elle ignorait tout, un monde gouverné par la lutte entre Dieu et Satan, les anges et les démons. Mais Eve doit également faire face au retour de l’énigmatique Alec Caïn, l’inconnu de son adolescence, et aux avances du ténébreux Reed Abel. Succombera-t-elle à l’un des deux frères ennemis ?

Mon avis :
Sylvia Day est devenue une auteure très célèbre grâce à sa série érotique Crossfire. Avec La marque des ténèbres, tome 1 L’ange ou le Démon, elle signe le début d’une nouvelle saga et change de cap en s’orientant vers la romance paranormale. Quoi de neuf, vous me direz ? Ben justement, pas grand chose ! Le combat millénaire entre le bien et le mal, les anges et les démons, c’est du déjà vu. Malgré tout, Sylvia Day arrive à tirer son épingle du jeu en créant un univers bien à elle. Et cette lecture, sans être LA lecture du siècle, reste tout de même appréciable.

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance d’Evangeline Hollis, dite Eve pour les intimes. Alors qu’elle doit passer un entretien d’embauche chez un riche industriel du nom de Gadara, elle croise un jeune homme qui lui rappelle trait pour trait celui avec qui elle a perdu sa virginité 10 ans plus tôt. Se sentant irrémédiablement attiré par ses charmes, elle cède volontairement à ce moment de plaisir avec lui. Peu de temps après cette incartade, elle apprend qu’elle a été « marquée » par Reed Abel (un ange ô combien sexy) et qu’elle porte la marque de Cain (l’homme, ou plutôt l’ange avec qui elle a perdu sa virginité à 17 ans). Dès lors, un nouveau monde s’ouvre à elle. Eve se retrouve dans le rôle de chasseuse de démons pour expier ses fautes et doit faire face à de nouveaux dangers.

Ici, Sylvia Day reprend le mythe biblique de Cain et d’Abel en l’arrangeant à sa sauce. N’étant pas une grande fan de religion et de mythologie, je n’ai pas trop accroché à cet univers où l’auteure introduit des anges, des démons, des archanges, et où Dieu et Satan tiennent toute leur place.

De plus, j’ai également été déçue par le côté « fouillis » de l’histoire. Dès le début, le roman commence à l’envers (par la fin) avant de revenir à la situation initiale. J’avoue que ce fut assez déroutant. Par ailleurs, les alternances de point de vue (Eve, Alec, Reed, Gadara …) m’ont souvent perdu dans le déroulé de l’histoire. Il y a même des passages où je me suis vraiment ennuyée.

Le côté positif reste tout de même l’intrigue générale et les trois principaux personnages. Eve est une jeune femme avec du caractère et qui ne se laisse pas abattre. Elle va prendre son nouveau destin à bras le corps et avancer du mieux qu’elle peut. Placée au cœur d’une rivalité entre frères, son attirance pour les deux hommes va également la mettre dans une position assez difficile. Qui va-t-elle choisir ?  Et surtout à quel prix ? Pas fan des triangles amoureux, j’ai trouvé celui-ci assez intéressant, même s’il n’a pas été sans me rappeler le triangle amoureux du livre « Journal d’un vampire ».

Pour conclure, je pense que ce tome a été écrit de cette manière pour poser les bases solides d’une nouvelle série. J’espère que la suite sera différente avec une narration beaucoup mieux cadrée. Pour l’instant, je n’ai pas été vraiment convaincue par ce début. A voir pour la suite.

purplaisirdelire

Publicités

Felicity Atcok, tome 1 Les anges mordent aussi

couv49468420Auteur : Sophie Jomain
Editeur : Rebelle éditions
Pages : 299 pages (lu au format ebook)

Ma note : 17/20

Résumé de l’éditeur :
« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. » Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

Mon avis :
Comment renouer avec de la Bit-Lit ? Lisez sans hésitation Felicity Atcok ! C’est le conseil que je vous donne si, comme moi, vous n’en avez pas lu depuis un bon moment. Pourtant, moi aussi, j’ai eu ma période. J’en ai même dévoré des tonnes : La Communauté du Sud, Chasseuse de vampires, Rebecca Kean, Anita Blake, Les vampires de Chicago, La confrérie de la dague noire, et j’en passe …

Bref, Sophie Jomain m’a agréablement surprise avec ce livre. Elle a parfaitement su renouer mes liens avec ce genre car ce premier tome est un véritable condensé de ce que j’aime le plus dans cette littérature : de l’action, de l’humour, des dialogues percutants, de la tension sexuelle entre les personnages et une intrigue qui tient la route.

D’ailleurs, de quoi parle le livre ? Felicity Atcok est une jeune femme qui travaille dans une chocolaterie. Elle mène une vie simple et joue l’amie « bonne poire » auprès de Daphnée qui est aussi sa collègue de travail. Ne sachant pas dire « non », Felicity accepte d’emmener cette dernière à Londres (à 2 heures de route de chez elle quand même !) pour sortir en boite de nuit et lui permettre de rencontrer son nouveau plan d’un soir. De verres en verres, Felicity boit plus que de raison et fait alors la rencontre de « Monsieur-j’ai-les-cheveux-long-et-je-suis-trop-beau-pour-être-vrai », un homme mystérieux et terriblement séduisant. Le lendemain matin, elle se réveille dans une chambre d’hôtel sans aucun souvenir de sa nuit passée mais découvre rapidement qu’elle a couché avec ce dernier. De retour chez elle, une série de meurtres va avoir lieu et l’impliquer directement sans qu’elle le veuille vraiment. Soupçonnée dans l’enquête, elle va faire la connaissance de Terrence McAllistair, le flic en charge du dossier. A partir de là, sa vie va changer… et les ennuis vont arriver !

Et la sauce arrive à prendre… On se laisse facilement embarquer par la plume fluide et efficace de l’auteure, et par les successions de situations rocambolesques vécues par l’héroïne. Felicity fait face aux événements avec humour, simplicité et ses réparties sont bien placées. Elle a du répondant et j’ai adoré son caractère ! A côté d’elle, les autres personnages tiennent aussi la route et sont super intéressants. J’ai beaucoup apprécié la rivalité entre Terrence (le flic) et Stanislas (l’homme aux cheveux longs). Cela ajoute pas mal de piquant à l’histoire. 

Sophie Jomain a également créé un univers bien particulier, qui n’a pas été sans me rappeler la série La Communauté du SudIci, plusieurs êtres surnaturels sont présentés et cohabitent dans le secret : anges gardiens, démons, entre-deux, et vampires. On se doute que Felicity est elle-aussi une jeune femme particulière, et pas juste humaine. Mais le mystère reste total à la fin du livre. A découvrir donc dans les autres tomes.

Franchement, je vous conseille de lire ce livre si ce n’est pas déjà fait. Tous les amateurs de Bit-Lit y trouveront leur compte pour passer un bon moment de lecture. Perso, je ne tarderai pas de lire la suite !!

purplaisirdelire