Betrayed, tome 3 de Sophie Auger

41AFQygDSVLAuteur : Sophie Auger
Editeur : Nisha Editions
Pages : 119 pages
Prix : 2,99 €

Avant de se réfugier dans le domaine d’une vieille dame, en plein milieu des vignes du Beaujolais, la vie de la jeune Lily a toujours été rythmée par son métier. Dans les cuisines du London Palace, la talentueuse sous-chef dirigeait d’une main de maître l’un des restaurants les plus réputés de la capitale britannique.
Si seulement elle n’était pas tombée sous le charme de ce dragon…
Trahie, Lily tentera par tous les moyens de se reconstruire avec l’aide de ses amis. Mais Victor restera-t-il à jamais maître de son cœur ?

Ornement

 Des secrets dévoilés.
× Du déjà vu dans la romance.
× Une fin trop facile à mon goût.

Jaime

Qu’il me tardait de lire ce troisième tome pour connaître enfin tous les secrets des différents personnages, et savoir exactement ce qui était arrivé à Lily pour qu’elle décide de fuir si loin de Londres et de son « dragon ».

Amis lecteurs, n’ayez crainte, tous les secrets vous seront dévoilés dans ce dernier opus : que ce soit sur le lien particulier qui unie Mme Van Ruten et Valentin Gauthier, sur l’avenir d’Iris ou Louis, et bien évidemment sur la relation passionnelle entre Lily Louvaise et Victor Hammer.

Car vous ne manquerez rien. Le texte reprend exactement à la fin du deuxième tome et enchaîne rapidement sur la suite. Cependant, même si je n’ai rien à redire sur la plume de l’auteure et sa qualité d’écriture, toute la tension générée dans les deux premiers tomes retombe comme un soufflet au fur et à mesure des révélations de l’intrigue. J’ai trouvé que Sophie Auger tombait dans la facilité en dénouant une histoire sur des choses déjà vues et revues dans la romance. De plus, je n’ai vraiment pas apprécié la raison du départ en France de la jeune Lily. Par conséquent, je n’ai pas vraiment aimé la fin même si l’émotion était bien présente. Le seul message que je retiendrai de cette histoire est de profiter au jour le jour des gens que l’on aime.

Ornement

Pour conclure, j’ai trouvé ce dernier volume un brin décevant même s’il clôture très bien l’histoire dans son intégralité. Lisez ce livre si vous aimez sortir les mouchoirs à la fin 😉

purplaisirdelire

Dive Bar, volume 1 Dirty de Kylie Scott

couv75842723Auteur : Kylie Scott
Editeur : JC Lattès
Collection : &moi
Pages : 302 pages
Prix : 12,50€

Après la séparation de son groupe de rock, Vaughan ne sait plus où il en est. Mais la dernière chose à laquelle il s’attendait, c’est de trouver une mariée en pleurs dans sa baignoire : Lydia vient de découvrir que son futur mari la trompe avec son meilleur ami. Heureusement, l’équipe du Dive Bar est là pour les soutenir. Entre deux soirées déjantées, Lydia et Vaughan apprennent à se connaître. Car, après tout, gérer leurs crises personnelles ensemble n’est peut-être pas une mauvaise idée…

Ornement

La venue de Malcom Ericson (Mal des « Stage Dive ») à la fin du livre !
L’univers du Dive Bar et ses nouveaux personnages.
× Un spin-off très expéditif pour ce premier volume.
× Un couple pas très attachant.
× De nombreux clichés.

Sansplus

Ouh ! Honte à moi ! Je pense faire partie des rares personnes qui n’ont pas trouvé d’intérêt à ce premier volume de la nouvelle série de Kylie Scott. Pourtant, je partais plutôt confiante sachant que j’avais adoré sa série phare « Stage Dive ». Mais là, grosse déception car l’histoire ne m’a pas vraiment emballé !

Une rencontre cocasse entre les deux héros

Le jour de son mariage, Lydia reçoit sur son téléphone portable une vidéo compromettante mettant en scène son futur mari en plein ébats amoureux avec son témoin. Complètement bouleversée par les images, elle s’enfuit en courant par la porte-fenêtre de la grande maison de sa belle-famille, traverse le jardin le plus rapidement possible et escalade une clôture haute de 3 mètres en robe de mariée. L’atterrissage dans le jardin du voisin ne se fait pas sans heurts et sa robe est entièrement déchirée. Entendant les appels des personnes qui la recherchent, elle se réfugie dans la maison voisine en entrant dans la salle de bain par effraction. Sa rencontre avec Vaughan est assez cocasse puisqu’il la trouve cachée dans sa baignoire. Après lui avoir expliqué ses mésaventures, Vaughan propose à Lydia de l’héberger quelques temps, assez pour qu’elle puisse reprendre la situation en main. Cependant plusieurs retournements de situation vont faire se rapprocher ces deux êtres… pour leur plus grand bien !

Un couple pas bien convainquant

En elle-même, l’histoire n’est pas bien compliquée. Deux personnes se rencontrent pas hasard et tombent amoureuses l’une de l’autre en apprenant à se connaître. D’un côté, nous avons Lydia qui est une jeune femme complètement paumée, croyant réellement à son couple avec son ex futur mari avant qu’il n’explose en éclats. Peu sûre d’elle, un brin enrobée, elle compense ses faiblesses par un humour décapant. De l’autre, nous avons Vaughan, un homme meurtri par la mort de ses parents et par l’éclatement de son groupe de musique. Ces deux personnes se trouvent et vont panser leurs blessures ensemble. L’histoire est belle, n’est-ce pas ? Cependant, je n’ai pas une seule fois été transportée par leur relation naissante, ni ressenti d’étincelles particulières. Malgré quelques passages marrants grâce à Lydia, ou quelques déclarations enflammées, le couple Vaughan/Lydia ne m’a pas convaincu. Et puis c’est quoi cette fixette de Vaughan sur la poitrine de Lydia ?!!!

Des clichés à la pelle

Bref, peut-être que ce ressenti est dû aux gros clichés qui ponctuent ce livre ? Fuite de la mariée le jour J car elle apprend que son mari est homo ; le musicien en mal de célébrité ; ou encore l’héroïne rondelette qui n’assume pas ses formes …  Kylie Scott ne m’avait pas habituer à ce genre de facilités dans sa série Stage Dive. Alors même si on retrouve ici les éléments qui ont fait le succès de la série « mère », j’ai eu beaucoup de difficultés à accrocher à celle-ci.

Des personnages secondaires intéressants à découvrir

Malgré tout, mon intérêt a été piqué par l’univers du Dive Bar et ses personnages secondaires. L’histoire de Nell, la sœur de Vaughan, a attisé ma curiosité. Et j’aimerais bien découvrir également le personnage d’Eric. Mais dans l’ensemble, l’auteure nous a présenté des personnages atypiques que j’ai vraiment envie de découvrir par la suite.

Ornement

Pour conclure, ce livre reste très sympa à lire mais je ne l’ai pas trouvé à la hauteur de la série Stage Dive. D’ailleurs, le seul moment où j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire se situe à l’avant-dernier chapitre avec la venue de mon chouchou des Stage Dive qui fait une petite apparition des plus drôles !! Donc je ne sais pas. A vous de voir si vous souhaitez sauter le pas…

purplaisirdelire

Fight for Love, tome 1 Real de Katy Evans

couv44761330 Auteur : Katy Evans
Editeur : Pocket
Pages : 343 pages
Prix :  6,95 €

Star de la ligue underground, Tate Remington est un boxeur à l’animalité exacerbée dont le pouvoir de séduction rend folles toutes les filles autour du ring. Depuis qu’il a croisé son regard, la seule femme à laquelle il pense, celle qu’il a choisie, c’est Brooke, ancienne athlète de haut niveau qui, suite à un accident, s’est reconvertie dans la thérapie sportive. Mais pour que leur histoire devienne bien réelle, Remington devra dévoiler à Brooke les aspects les plus sombres de sa personnalité bipolaire…

Ornement

 Un héros sauvage et animal, qu’on a très envie d’apprivoiser !
La découverte de l’univers de la boxe underground.
Χ L’histoire qui tourne un peu en rond.
Χ Une héroïne qui ne sait pas ce qu’elle veut.

Jaime

J’avoue que c’est le fait de l’avoir trouvé au format poche qui m’a fait acheté ce livre. D’autant plus que cela faisait un petit moment que je souhaitais découvrir cette série composée de 6 tomes, dont Real est le tout premier. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre donc ce fut la découverte totale.

Un contexte intéressant pour poser les bases de la romance

Suite à une rupture des ligaments du genoux en plein Jeux Olympiques, Brooke Dumas est obligée d’arrêter la course et sa carrière sportive pourtant très prometteuse. Après un long passage à vide, elle décide finalement de reprendre ses études et obtient son diplôme de thérapeute sportif. Alors qu’un soir, elle se laisse embarquer par sa meilleure amie à un combat de boxe underground, elle croise le regard sauvage et animal de Remington, le boxeur pour qui toutes les filles mouillent leurs culottes. Choquée par la violence des coups et la férocité du combat, mais aussi perturbée par l’attirance qu’elle éprouve pour Rémi, elle quitte rapidement les gradins à la fin des rounds. Mais seulement 2 mètres plus loin, Rémi la rattrape et lui vole un baiser devant tous ses fans sans oublier de lui demander son nom. Le lendemain, alors qu’elle pensait avoir rêvé, le boxeur la rappelle et lui propose alors d’intégrer son staff d’entraînement pour les prochains combats de la ligue. Brooke va alors prendre une décision qui va changer à jamais le cours des choses.

Un héros qui efface tous les autres personnages 

Outre le fait que l’auteure nous fait découvrir un univers super intéressant – celui de la boxe underground -, c’est surtout le personnage de Remington Tate qui m’a le plus marqué. Son côté sombre, sauvage et animal en fait un personnage envoûtant. Et par conséquent, tous les autres qui gravitent autour paraissent bien fades. Même Brooke ne m’a pas réellement captivé. Focalisée uniquement sur son désir croissant pour Rémi, j’ai eu l’impression que rien d’autre ne comptait pour elle. Pourtant son histoire de sportive reconvertie aurait pu être mise beaucoup plus en avant.

« Je crois que je l’aime bien et je n’aime pas ça. Je crois que j’ai envie de lui et je déteste ça. Je crois qu’il est parfait pour un coup d’un soir, et je n’arrive pas à croire que je pense une chose pareille. »

Une romance qui tourne en rond

J’ai également regretté que l’histoire tourne en rond une bonne partie du livre : avec des héros qui se cherchent, consentants des deux côté mais qui ne franchissent jamais le pas alors que le désir est bien présent, puis lorsque la relation est consommée, ne s’arrêtent plus ! Autant j’apprécie beaucoup la tension sexuelle qu’il peut y avoir dans un couple, autant ici je n’ai pas bien compris pourquoi l’auteure l’a faite durer à ce point. Les « je t’aime, moi non plus » m’ont vite lassé.

Une écriture légère et un poil addictive

Heureusement, cette lecture est restée agréable grâce à la plume de Katy Evans : légère et un poil addictive. Et on en redemande, surtout pour découvrir un peu mieux le personnage de Rémi. Un brin de mystère plane sur lui une bonne partie du livre. Soufflant le chaud et le froid dans son équipe, pouvant partir en « live » au moindre regard de travers, jouant facilement de ses poings, j’ai adoré sa constance et sa douceur envers Brooke pour laquelle il donnerai sa vie. La fin est sans surprise mais donne le ton pour les prochains tomes.

« Tu avais décidé que j’allais t’appartenir avant même de savoir que je voulais que tu m’appartiennes. »

Ornement

Pour conclure, je dirai que ce premier tome pose bien les bases pour la suite. Je vous conseille de le lire juste pour découvrir Rémington qui vaut vraiment le détour : sexy à souhait et sauvage … une super bonne combinaison 😉 Je pense que je lirai la suite car Rémi a une revanche à prendre !

purplaisirdelire

 

Elements, tome 1 The Air He Breathes de Brittainy Cherry

couv40778032Auteur : Brittainy Cherry
Editeur : Hugo Roman
Collection : New romance
Pages :422 pages

Ma note : 19/20

Résumé de l’éditeur :
Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde. Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Mon avis :
Avec une couverture magnifique et des commentaires super positifs sur la blogosphère littéraire, il ne m’en fallait pas plus pour moutonner et décider de me faire mon propre avis sur ce livre. The Air He Breathes est le premier tome d’une série de 4 livres écrits par une auteure, Brittainy Cherry, que je ne connaissais pas. Un grand torrent d’émotions a déferlé en moi durant ces 422 pages ! A l’instar de Respire (de la série Ten Tiny Breaths de K.A. Tucker), je peux dire que ce livre a su touché mon cœur 🙂

De quoi parle le livre ?

Elizabeth est enfin de retour à Meadows Creek avec sa fille de 5 ans Emma, après avoir passé 1 an chez sa mère suite au décès de son mari Steven dans un accident de voiture. Malgré ses peurs et les fantômes du passé, elle décide de retourner vivre dans sa maison pour affronter la réalité et aller de l’avant pour sa fille. Car depuis qu’elle a perdu son mari, elle ne vit plus et tente chaque jour de ne pas sombrer complètement dans son chagrin. Mais à peine arrivée en ville, elle percute un chien qui traverse la route devant elle. Sortant de son véhicule pour voir comment va l’animal, elle va rencontrer Tristan, son propriétaire. Leur rencontre est houleuse et Elizabeth se fait clairement injurié. Plus tard, elle découvre que Tristan est son nouveau voisin. Ressentant dans les yeux de cet homme le reflet de sa propre douleur, elle tente de faire connaissance avec lui même s’il reste très froid et distant avec elle. Malgré tout, celui qui est considéré comme un gros connard par les habitants de Meadows Creek, va réussir à s’ouvrir petit à petit à Elizabeth. Tristan lui révèle qu’il a lui aussi perdu 1 an plus tôt sa femme et son fils de 8 ans. Entre personnes brisées, ils vont réussir à se comprendre et à faire le deuil de leurs proches ensemble, même si au début leur manière de faire est assez particulière.

Ce que j’en ai pensé

La lecture à 2 voix rend l’histoire encore plus émouvante. Je me suis sentie très touchée par la souffrance des 2 protagonistes face à la perte d’êtres aimés. La relation entre Elizabeth et Tristan est belle et triste en même temps. Ils entament une histoire en espérant retrouver les sensations du passé quand ils étaient respectivement auprès de leur conjoint. Mais on se doute bien du côté destructeur de cette manière d’agir. Finalement, les sentiments amoureux arriveront par la suite : très doucement mais sûrement.

J’ai également beaucoup apprécié la petite Emma, qui croit dur comme fer que son papa décédé lui envoie des messages par le biais de plumes blanches qu’elle trouve sur son chemin. D’autres personnages, comme Faye la meilleure d’Elizabeth, apporte un peu de fraîcheur et de gaieté au texte. Par conséquent, on passe très facilement du rire aux larmes en l’espace de quelques lignes. L’auteure sait parfaitement bien manier les mots et nous faire ressentir beaucoup d’émotions.

Une dynamique de lecture est d’ailleurs présente du début à la fin. L’intrigue se noue essentiellement autour de la relation des 2 personnages principaux,  et l’auteure balaye différents sujets pour faire réagir le lecteur : comme la dureté du regard des gens sur la meilleure façon de vivre un deuil, les préjugés sur le droit de refaire sa vie quand on est veuf, ou encore la manière d’élever un enfant tout en état seul.  Brittainy Cherry arrive même à nous ménager un fond de thriller en fin de livre pour faire monter le suspens jusqu’au bout.

Le dénouement final n’a rien de très nouveau mais conclu assez bien le livre. J’ai beaucoup aimé lire le prologue qui clôture de façon émouvante super bien l’histoire d’Elizabeth et Tristan.

Pour conclure, je dirai que The Air He Breathes est une très belle histoire de deuil, d’amour et d’espoir. C’est le genre de romance qui vous retourne complètement et vous bouleverse pour un bon moment. J’avais ressenti ces même émotions avec Respire de K.A. Tucker et Ugly Love de Colleen Hoover. Mais je pense aussi que ce type de roman, pour être apprécié à sa juste valeur, doit être consommé avec parcimonie 😉

purplaisirdelire

 

Prince captif, tome 1 L’esclave de C.S. Pacat

couv63693526Auteur : C.S. Pacat
Editeur : Milady
Pages : 306 pages

Ma note : 16/20

Résumé de l’éditeur :
Il devait être roi, il est devenu esclave.
Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et ofert comme esclave de plaisirs au prince d’un royaume ennemi. Beau, manipulateur et mortellement dangereux, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à Vère. Mais dans la toile mortelle de la politique vérétienne, les apparences sont trompeuses. Pris dans les manigances de la cour, Damen doit s’allier à Laurent pour sa survie et celle de son royaume. Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…

Mon avis :
J’étais très curieuse de découvrir ce premier tome de la série Prince Captif, tout en étant également réticente car je ne suis pas vraiment branchée « romance M/M ». Mais comme j’adore découvrir de nouvelles choses dès lors qu’il s’agit de romance, et que la sortie du tome 3 a fait beaucoup parler d’elle, je me suis lancée dans cette lecture !

Un univers saisissant qui captive dès les premières pages

Dès le premier chapitre, j’ai ressenti un certain malaise quant à la nouvelle condition de Damen, trahi par les siens et vendu comme esclave sexuel au royaume voisin. Les mots utilisés sont forts, bruts, directs, et l’univers créé par l’auteure est tellement particulier qu’il m’a fallu un certain temps d’adaptation pour prendre du plaisir à lire.  Parce qu’il faut le dire, nous ne sommes pas ici dans de la jolie romance « fleur bleue ». Dans le royaume de Vère, les mœurs sont complètement différentes des nôtres, et seules les relations H/H ou F/F existent, et encore sous forme de domination « maître/esclave » (au sens littéral du terme). Bref, une fois habituée à cet univers si spécial, c’est surtout la relation entre Laurent et Damen, ainsi que les intrigues politiques qui m’ont le plus intéressées.

Des personnages manipulés ou manipulateurs 

Damen est l’héritier du trône d’Arkiélos, mais se voit capturé et dépouillé de sa condition de prince lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir à la mort de leur père. Vendu comme esclave sexuel à l’héritier du royaume voisin, il va découvrir un nouveau monde. Car manipulations et dangers sont les maîtres mots à la cour de Vère. Représenté comme un homme fort et un combattant hors-pair, il va pourtant se laisser facilement dominer par Laurent, le prince héritier de Vère. Contraint à l’obéissance par cet homme qu’il n’arrive pas à cerner, il va continuer de lutter contre sa condition d’esclave et rester fidèle à ses convictions. Mais au final, c’est le personnage de Laurent qui m’a le plus fasciné et captivé. J’ai été incapable de me faire un avis à son sujet, ni à prévoir ses réactions à tel point il est manipulateur. Aussi beau que froid, il sème la pluie ou le beau temps selon ses humeurs. C’est un personnage également très mystérieux car beaucoup de rumeurs circulent à son sujet. Par conséquent, la relation de loyauté qui va s’installer tout doucement entre Laurent et Damen va finir par les surprendre tous les deux à la fin de ce premier tome.

Une lecture addictive grâce à la belle plume de l’auteure

Moi aussi, je me suis laissée séduire par l’écriture de C.S. Pacat qui a fait de son roman une lecture complètement addictive. Captivée par les personnages, et surtout par les intrigues politiques de la cour de Vère, je n’ai pas vu les pages défiler. On sent bien qu’une relation très particulière va naître entre Laurent et Damen, et rien que pour découvrir comment cela va évoluer, il me tarde de lire la suite. Par contre, je dois vous avertir que ce livre est plutôt destiné à un public Adulte. Certaines scènes m’ont semblé assez difficile.
Pour conclure, je dirai que si vous êtes fan d’intrigues politiques, de jeux de pouvoirs et de guerres entre royaumes, vous avez des chances d’apprécier cette lecture. Je pense que l’auteure a fait un bon tome d’introduction pour la suite de sa série. J’ai lu des avis comme quoi les tomes suivants étaient encore meilleurs que le tout premier. Donc je compte bien lire la suite !
purplaisirdelire

Betrayed, tome 2 de Sophie Auger

5166ugk9abl-_sx309_bo1204203200_Auteur : Sophie Auger
Editeur : Nisha Editions
Pages : 122 pages

Ma  note : 17/20

Résumé de l’éditeur :
Avant de se réfugier dans le domaine d’une vieille dame, en plein milieu des vignes du Beaujolais, la vie de la jeune Lily a toujours été rythmée par son métier. Dans les cuisines du London Palace, la talentueuse sous-chef dirigeait d’une main de maître l’un des restaurants les plus réputés de la capitale britannique.
Si seulement elle n’était pas tombée sous le charme de ce dragon…
Trahie, Lily tentera par tous les moyens de se reconstruire avec l’aide de ses amis. Mais Victor restera-t-il à jamais maître de son cœur ?

Mon avis :
Quel véritable plaisir de retrouver la plume fluide et addictive de l’auteure dans ce second tome dont l’histoire se poursuit exactement là où elle s’est arrêtée dans le premier volume. Encore une fois, je me suis sentie embarquée dans cette romance un brin érotique mais toujours super bien écrite.

Ici, quelques secrets sont dévoilés, même si le suspens reste entier concernant l’histoire passionnelle entre Lily et son dragon, Victor Hammer, lorsqu’elle habitait encore à Londres. Il faut dire que Sophie Auger sait jouer avec nos nerfs, en nous dévoilant au compte goutte quelques réponses qui nous donnent encore plus envie de découvrir la suite. En fait, je pense que le gros point fort de ce livre se situe dans cette alternance entre le présent et le passé de la jeune femme. Sa liaison sulfureuse avec Victor y joue pour beaucoup, avouons-le ! Les scènes érotiques sont franchement super bien écrites, sans tomber dans la vulgarité. Et pour le coup, le personnage de Victor Hammer me rend de plus en plus curieuse à son sujet. Qu’a-t-il pu faire à Lily pour qu’elle décide de changer radicalement de vie et le fuir de la sorte ?

D’un autre côté, les personnages secondaires ne sont pas là juste pour le fun. Ils apportent indéniablement une touche de fraîcheur au texte. Le duo « Iris et Louis » nous touche par la joie de vivre qu’ils dégagent chacun à leur tour, et apporte un peu de légèreté et d’humour à l’histoire. Par ailleurs, le mystère s’épaissit de plus en plus autour de Mme Van Ruten et de Valentin Gauthier, même si les révélations finales de ce dernier m’ont carrément scotché. Je ne m’attendais pas à çà et j’avoue avoir été assez surprise. La fin de ce second tome laisse présager un dénouement final en apothéose au prochain épisode.

Je n’ai donc qu’un seul regret : c’est que ce soit trop court à chaque fois ! Vivement le 29 juillet pour avoir le fin mot de l’histoire !

purplaisirdelire

 

Betrayed, tome 1 de Sophie Auger

Betrayed1Auteur : Sophie Auger
Editeur : Nisha Editions
Pages : 137 pages

Ma note : 17/20

Résumé de l’éditeur :
Avant de se réfugier dans le domaine d’une vieille dame, en plein milieu des vignes du Beaujolais, la vie de la jeune Lily a toujours été rythmée par son métier. Dans les cuisines du London Palace, la talentueuse sous-chef dirigeait d’une main de maître l’un des restaurants les plus réputés de la capitale britannique.
Si seulement elle n’était pas tombée sous le charme de ce dragon…
Trahie, Lily tentera par tous les moyens de se reconstruire avec l’aide de ses amis. Mais Victor restera-t-il à jamais maître de son cœur ?

Mon avis :
Après avoir lu le premier tome de Prince Captif, j’avais envie de lire une nouvelle avant de repartir sur un autre livre. Ayant vu des avis super positifs sur ce premier tome, Betrayed de Sophie Auger est pour moi une très jolie découverte, tant de la jolie plume addictive de l’auteure que de sa maison d’édition.

De quoi parle l’histoire ?

A 26 ans, Lily Louvaise, jeune talent prometteur de la haute gastronomie londonienne, plaque toute sa vie qu’elle a mis tant de mal à construire pour venir se réfugier en France, dans un petit village au fin fond du Beaujolais. De sous-chef au grand London Palace auprès de l’un des plus prestigieux chefs d’Angleterre, elle devient simple cuisinière auprès de Madame Van Ruten, une vielle dame détenant un domaine dans les vignes. Laissant derrière elle une vie rythmée par son métier, elle cherche également à fuir l’homme qui a réussi à la séduire et pour lequel elle s’est sentie trahie. C’est à présent une nouvelle vie qui s’offre à elle. Entourée de ses nouveaux amis, elle va essayer d’oublier le passé et de se reconstruire après avoir eu le cœur brisé.

Un premier tome sensuel et addictif qui pose les bases de l’histoire

On peut dire que l’auteure sait capter l’attention du lecteur. Dès les premières lignes, nous assistons à la rupture entre Lily et l’homme « mystère », puis à son changement radical de vie quelques mois plus tard. C’est alors que commence une dynamique de lecture très appréciable où Sophie Auger alterne à chaque chapitre entre le passé et le présent de la jeune femme. Ainsi, nous découvrons petit à petit son histoire : sa rencontre avec celui qu’elle nomme « le dragon » et la façon dont elle s’est laissée séduire par cet homme riche, imposant et dominateur. Puis sa vie au présent, où elle tente de se reconstruire parmi de nouvelles personnes.

J’ai trouvé l’ensemble des personnages – même secondaires – très bien décrits et surtout très attachants. L’auteure a su parfaitement les rendre réels, comme s’ils pouvaient faire partis de nos vies à tous.

Quelques scènes sensuelles propres au passé de Lily sont très bien écrites. Sophie Auger sait parfaitement bien manier les mots pour décrire l’emportement de la passion et l’érotisme sans tomber dans le pornographique ou la vulgarité. Et rien que pour çà, je lui tire mon chapeau. Comme quoi, l’érotisme peut aussi s’écrire sans vulgarité !

A la fin de ce premier tome, beaucoup de questions demeurent et c’est là que çà en devient assez frustrant ! Pourquoi Lily s’est-elle sentie trahie ? Qui est véritablement Victor Hammer, que lui a-t-il fait pour qu’elle quitte précipitamment Londres et partir se terrer dans un coin perdu de la France ? De plus, il me tarde de voir comment va évoluer la relation entre Lily et Valentin Gauthier, le paysagiste engagé par Mme Van Ruten pour ratiboiser les arbres du domaine. On sent bien que leurs échanges vont devenir électriques !

Bref, vous l’avez bien compris, maintenant que l’auteure a su me mettre l’eau à la bouche, il me tarde de découvrir la suite des aventures de Mademoiselle Louvaise ! Victor Hammer va-t-il la retrouver ? Lily va-t-elle réussir à l’oublier et refaire confiance à un autre homme ? Que va devenir la relation entre Lily et Valentin ? Réponses, j’espère, au prochain épisode !!

purplaisirdelire