Elements, tome 1 The Air He Breathes de Brittainy Cherry

couv40778032Auteur : Brittainy Cherry
Editeur : Hugo Roman
Collection : New romance
Pages :422 pages

Ma note : 19/20

Résumé de l’éditeur :
Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde. Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Mon avis :
Avec une couverture magnifique et des commentaires super positifs sur la blogosphère littéraire, il ne m’en fallait pas plus pour moutonner et décider de me faire mon propre avis sur ce livre. The Air He Breathes est le premier tome d’une série de 4 livres écrits par une auteure, Brittainy Cherry, que je ne connaissais pas. Un grand torrent d’émotions a déferlé en moi durant ces 422 pages ! A l’instar de Respire (de la série Ten Tiny Breaths de K.A. Tucker), je peux dire que ce livre a su touché mon cœur 🙂

De quoi parle le livre ?

Elizabeth est enfin de retour à Meadows Creek avec sa fille de 5 ans Emma, après avoir passé 1 an chez sa mère suite au décès de son mari Steven dans un accident de voiture. Malgré ses peurs et les fantômes du passé, elle décide de retourner vivre dans sa maison pour affronter la réalité et aller de l’avant pour sa fille. Car depuis qu’elle a perdu son mari, elle ne vit plus et tente chaque jour de ne pas sombrer complètement dans son chagrin. Mais à peine arrivée en ville, elle percute un chien qui traverse la route devant elle. Sortant de son véhicule pour voir comment va l’animal, elle va rencontrer Tristan, son propriétaire. Leur rencontre est houleuse et Elizabeth se fait clairement injurié. Plus tard, elle découvre que Tristan est son nouveau voisin. Ressentant dans les yeux de cet homme le reflet de sa propre douleur, elle tente de faire connaissance avec lui même s’il reste très froid et distant avec elle. Malgré tout, celui qui est considéré comme un gros connard par les habitants de Meadows Creek, va réussir à s’ouvrir petit à petit à Elizabeth. Tristan lui révèle qu’il a lui aussi perdu 1 an plus tôt sa femme et son fils de 8 ans. Entre personnes brisées, ils vont réussir à se comprendre et à faire le deuil de leurs proches ensemble, même si au début leur manière de faire est assez particulière.

Ce que j’en ai pensé

La lecture à 2 voix rend l’histoire encore plus émouvante. Je me suis sentie très touchée par la souffrance des 2 protagonistes face à la perte d’êtres aimés. La relation entre Elizabeth et Tristan est belle et triste en même temps. Ils entament une histoire en espérant retrouver les sensations du passé quand ils étaient respectivement auprès de leur conjoint. Mais on se doute bien du côté destructeur de cette manière d’agir. Finalement, les sentiments amoureux arriveront par la suite : très doucement mais sûrement.

J’ai également beaucoup apprécié la petite Emma, qui croit dur comme fer que son papa décédé lui envoie des messages par le biais de plumes blanches qu’elle trouve sur son chemin. D’autres personnages, comme Faye la meilleure d’Elizabeth, apporte un peu de fraîcheur et de gaieté au texte. Par conséquent, on passe très facilement du rire aux larmes en l’espace de quelques lignes. L’auteure sait parfaitement bien manier les mots et nous faire ressentir beaucoup d’émotions.

Une dynamique de lecture est d’ailleurs présente du début à la fin. L’intrigue se noue essentiellement autour de la relation des 2 personnages principaux,  et l’auteure balaye différents sujets pour faire réagir le lecteur : comme la dureté du regard des gens sur la meilleure façon de vivre un deuil, les préjugés sur le droit de refaire sa vie quand on est veuf, ou encore la manière d’élever un enfant tout en état seul.  Brittainy Cherry arrive même à nous ménager un fond de thriller en fin de livre pour faire monter le suspens jusqu’au bout.

Le dénouement final n’a rien de très nouveau mais conclu assez bien le livre. J’ai beaucoup aimé lire le prologue qui clôture de façon émouvante super bien l’histoire d’Elizabeth et Tristan.

Pour conclure, je dirai que The Air He Breathes est une très belle histoire de deuil, d’amour et d’espoir. C’est le genre de romance qui vous retourne complètement et vous bouleverse pour un bon moment. J’avais ressenti ces même émotions avec Respire de K.A. Tucker et Ugly Love de Colleen Hoover. Mais je pense aussi que ce type de roman, pour être apprécié à sa juste valeur, doit être consommé avec parcimonie 😉

purplaisirdelire

 

Publicités

The Revolution of Ivy d’Amy Engel

The book of Ivy, tome 2 de Amy Engel

The book of Ivy, tome 2 de Amy Engel

Auteur : Amy Engel
Editeur : Lumen éditions
Pages : 322 pages

Ma note : 19/20

Résumé :

Née pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?

Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis :

The Revolution of Ivy est le deuxième et dernier tome de la saga écrite par Amy Engel. Il me tardait tellement sa sortie depuis la lecture du premier opus The Book of Ivy que je n’en dormais plus la nuit. Si, si, je vous jure ! J’étais restée sur une fin si tendue et éprouvante que j’étais totalement frustrée de ne pas pouvoir connaitre la suite rapidement. Mais le peu d’attente en a vraiment valu le coup !

Ici, nous reprenons de suite à la fin du premier tome. Ivy se réveille couverte de contusions et abandonnée de l’autre côté de la barrière de Westfall, condamnée à l’expulsion pour avoir « tenté » de tuer Bishop, le fils du Président Lattimer. Elle a tout perdu : fini le simulacre de mariage, fini le confort partiel qu’était sa vie jusqu’à présent à l’intérieur de Westfall, et surtout fini sa relation avec Bishop, l’homme qu’elle a appris à connaitre et à aimer malgré elle. Trahie par sa famille et se retrouvant seule dans un monde hostile et éprouvant, elle doit maintenant apprendre à survivre si elle veut continuer à vivre. Livrée à elle-même et profondément blessée (à la fois physiquement et dans son cœur), elle va devoir s’endurcir pour surmonter tous ses pires cauchemars mais aussi pour découvrir qui elle est vraiment. Va-t-elle réussir à survivre ? Va-t-elle rencontrer d’autres personnes vivant en dehors de Westfall ? Va-t-elle retrouver Bishop ? Et surtout va-t-elle chercher à se venger de sa propre famille ? C’est une Ivy courageuse et combative que nous allons découvrir dans ce roman !

Tout d’abord, je dois vous dire qu’à la lecture de ce tome j’ai ressenti beaucoup d’émotions qui m’ont fait vivre des moments très intenses. J’ai tremblé, j’ai eu la boule au ventre et mal au cœur. J’ai ri et j’ai même versé quelques larmes à plusieurs moments. Ce livre vous prend aux tripes du début à la fin ! Il démarre intensément dès les premières pages, suit un rythme infernal tout le long, et se termine en beauté. D’ailleurs, je tiens à remercier l’auteure d’avoir si bien bouclé sa saga ! Toutes les questions qu’on a pu se poser en cours de lecture ont une réponse à la fin.

L’autre gros point fort de ce roman (comme pour le premier tome d’ailleurs) reste les personnages. Ivy m’a beaucoup touché dans ce livre, peut-être même plus que dans le premier tome. Malgré les dures épreuves qu’elle subit ici, elle garde un sens moral et humain très profond. Elle se montre courageuse et combative sans s’apitoyer sur son sort. On va la voir évoluer et grandir, apprendre à faire confiance aux autres, et surtout devenir elle-même au fur et à mesure du livre. 

A côté d’elle, nous retrouvons Bishop. Son amour inconditionnel pour Ivy est sans limite. Il ne la juge pas mais l’accompagne tout simplement dans son évolution, à côté d’elle et pour elle. Il devient son roc, son âme sœur. Et c’est tout simplement magnifique ! C’est un couple hors norme qui m’a marqué et qui restera dans ma mémoire un bon moment.

Dans ce tome, j’ai aussi beaucoup apprécié les personnages secondaires, notamment Caleb et Ash. Sans trop en dévoiler sur eux, je peux seulement vous dire que l’auteure a visé juste en les intégrant à l’histoire. Ils donnent du sens à beaucoup de choses, et amènent le lecteur à se poser des questions sur le sens de la famille, du partage, de la confiance et de l’amitié.

Cette saga représente aussi pour moi une belle découverte. Je ne connaissais pas l’auteure. Et je peux vous dire maintenant que la plume d’Amy Engel est sublime. Elle va droit au but et ne s’encombre pas de fioritures. L’action est très présente ainsi que les nombreux rebondissements qui rythment l’histoire. Cependant, je n’ai pas mis de mention coup de cœur pour ce livre car j’ai eu un petit passage à vide en plein milieu du livre. Mais rien de grave car cela ne m’a pas empêché de finir rapidement le roman et de découvrir une fin émotionnellement intense. Je pense que l’auteure ne pouvait pas mieux conclure !

En résumé, The Book of Ivy et The Revolution of Ivy forment à eux-seuls une saga à lire absolument pour tout amateur de dystopie. Sous forme de quête personnelle et d’hymne à la liberté d’être et d’aimer, elle ne vous laissera pas indifférent et vous marquera un bon moment. Je vous la recommande fortement !

Si vous souhaitez avoir mon avis sur The Book of Ivy.

purplaisirdelire

Demain, j’arrête de Gilles Legardinier

Demain, j'arrête de Gilles Legardinier

Demain, j’arrête de Gilles Legardinier

Auteur : Gilles Legardinier
Editeur : Pocket
Pages : 398 pages
 Ma note : 14/20

—-

J’ai eu le super plaisir de lire ce livre en lecture commune avec une autre blogueuse très sympa, The World of TinkerCha. D’ailleurs, si vous souhaitez avoir un autre avis, je vous conseille vivement d’aller voir sa chronique sur son blog perso. J’ai beaucoup apprécié nos échanges mails, et je reste à nouveau à sa disposition pour d’autres LC si elle le souhaite.

De quoi parle le livre ?

Julie Tournelle est une jeune femme de 28 ans. Sortant d’une relation amoureuse qui a duré deux ans avec un pseudo chanteur arrogant, égocentrique et immature, la voilà seule face à sa solitude et la dure réalité de son existence. Ayant abandonné ses études pour son ex, elle se retrouve avec un job qui ne lui plait guère, et passe ses soirées entre copines célibataires qui se veulent enthousiastes mais qui recherchent toutes au fond d’elles-même le grand amour. Quant un beau jour, un nouveau voisin arrive dans son immeuble, Julie va vite s’intéresser à lui. Qui est ce Ricardo Patatras ? Rien que le nom l’interpelle ! De fil en aiguilles, Julie va prendre de plus en plus de risques – parfois complètement délirants – pour apprendre à connaître cet homme qui ne la laisse pas indifférente.

« Dis-moi, Julie, c’est quoi le truc le plus idiot que tu aies fait dans ta vie ? »

Mon avis :

Avec « Demain, j’arrête », j’ai découvert un nouvel auteur, un style d’écriture particulier et qui n’a pas été sans me rappeler un autre bouquin : « Le journal de Bridget Jones ». J’ai complètement adoré l’humour décalé que l’auteur a intégré dans son récit. Gilles Legardinier nous présente ici une héroïne très attachante, à la fois gaffeuse, fougueuse, un brin mytho mais qui s’assume, et qui attire particulièrement les ennuis. Il y a d’ailleurs des passages vraiment hilarants où je me suis mise à rigoler toute seule devant mon livre. Et que ça fait du bien au moral ! Je suis moi-même super gaffeuse. Et le passage où la main de Julie est bloquée dans la boite aux lettres du voisin est quelque chose qui aurait pu parfaitement m’arriver !

Au-delà de ce côté rocambolesque, Julie reste captivante car c’est un personnage dans lequel on peut facilement se reconnaître et s’identifier. Cette fille, çà pourrait être notre meilleure amie. Elle respire la sympathie et les autres personnages qui gravitent autour d’elle l’apprécient beaucoup pour ce côté-là. C’est aussi une jeune femme courageuse, qui n’hésite pas à quitter son boulot qui ne lui plait pas pour changer radicalement de voie. Et quel changement ! Au final, on peut lui pardonner toutes les folles actions qu’elle entreprend car elles ont pour but de rendre service aux autres ou de trouver le grand amour. Et le jeune homme sur lequel elle a jeté son dévolu, celui pour qui elle est prête à faire n’importe quoi, est Ric Patatras. A contrario, ce personnage ne m’a pas emballé car je l’ai trouvé très distant et trop mystérieux durant tout le livre. Je ne m’étalerai donc pas sur lui mais c’est dommage que l’auteur ne l’ai pas rendu un peu plus intéressant.

J’apporterai tout de même un petit bémol dans mon appréciation générale. J’ai trouvé le rythme de l’histoire irrégulier. D’un chapitre à l’autre, l’action est parfois bien présente ou pas assez. Mais je vous assure que les pages défilent tout de même très bien.

Même si j’ai beaucoup aimé lire ce livre pour le côté « comédie sentimentale », je n’ai pas été totalement emportée dans l’histoire. Il m’a manqué ce petit plus que je peux ressentir dans d’autres livres et qui fait que j’adhère entièrement au texte. Cependant, Gilles Legardinier est un auteur que j’ai bien apprécié, et je lirai très certainement deux autres livres de lui que j’ai dans ma PAL.

Dans tous les cas, si vous aimez les héroïnes gaffeuses et attachantes à la recherche du grand amour (un peu à la Bridget Jones), n’hésitez pas à vous lancer dans la lecture de ce bouquin. Je pense que vous ne serez pas déçus !

purplaisirdelire

J’inscris ce livre pour ma lecture de septembre dans le cadre du
Challenge « Les Filles de Mrs. Bennet » en cours sur Livraddict.

Les filles de Mrs Bennet

Hacker Acte 1, Dangereuses affinités de Meredith Wild

Hacker Acte 1, Dangereuses affinités de Meredith Wild

Hacker Acte 1, Dangereuses affinités de Meredith Wild

Auteur : Meredith Wild
Editeur : Michel Lafon
Format : epub
Pages : 313 pages

—-

Résumé :
Erica Hathaway n’a pas de temps à consacrer aux hommes. A peine sortie d’Harvard, elle compte bien réussir sa carrière professionnelle grâce à son site internet dédié à la mode. Très déterminée, elle présente son projet devant plusieurs investisseurs. Mais Erica a tout prévu sauf un détail : Blake Landon. Millionnaire, arrogant, sublime. Après une réunion électrique et mouvementée, Blake ne lui cache pas à quel point il la veut. Tout de suite. Et Blake n’a pas l’habitude de demander, il se sert…
Entre ses ambitions professionnelles et son désir inavouable pour cet homme qui peut mettre son avenir en danger, Erica saura-t-elle faire le bon choix ? D’autant que l’un et l’autre cachent des secrets sur leur passé qui pourraient rendre leurs rapports explosifs.

Mon avis :
En voyant le livre en librairie, j’ai tout d’abord pensé à une énième romance érotique telle qu’on en voit passer depuis les gros succès de 50 nuances de Grey ou d’After auprès du public. Mais curieuse de nature, j’ai voulu tenter cette lecture en commun avec ma copinaute Reading is so sexy. Aussitôt, je l’ai téléchargé sur ma liseuse pour la commencer dès mon retour de vacances. Et à vrai dire, j’ai vite été emportée par l’intrigue de ce roman new adult. Certes, elle n’a rien de très original, mais malgré tout la sauce a bien pris et je me suis rapidement attachée aux personnages.

Erica Hathaway vient d’être diplômée d’Harvard avec mention, et a aussi profité de sa dernière année d’études pour monter sa start-up avec Alli sa meilleure amie et Sid, programmateur informatique hors-pair. A eux trois, ils ont créé un réseau social dédié à la mode. Voulant développer ce projet pour en vivre et pour lequel elle y a consacré tout son temps, elle a besoin de trouver des investisseurs privés pour passer à l’étape supérieure. Grâce à son professeur et mentor à la fac, elle arrive à décrocher un entretien pour présenter son projet auprès d’Angelcom, société spécalisée dans les fonds d’investissement. Ce rendez-vous représente pour elle une chance en or et arrive déterminée le jour J. Sauf que la présentation lui réserve une suprise de taille : un bel homme mystérieux et pourtant si sexy du nom de Blake Landon, principal actionnaire de la société, et qui la décontenance. L’entretien se passe de manière houleuse car Blake va la pousser dans ses retranchements, et va même dépasser les limites avec sa petite phrase hors propos « Vous sortez avec quelqu’un ? ». Dès lors, on se doute bien que Blake va tout faire pour obtenir les faveurs d’Erica.

Franchement, j’ai adoré ce petit jeu du chat et de la souris entre Blake et Erica. D’autant plus que l’héroïne ne se laisse pas dicter sa conduite et a du caractère, même si elle tombe rapidement sous le charme du beau Blake. Et que dire de ce personnage ? Il est beau, séduisant, millionnaire et un brin dominateur. Au fil des pages, la tension monte entre eux et çà devient chaud bouillant ! Bon, on se doute bien du résultat final. Mais l’intrigue (parce qu’il y en a bien une) est super bien amenée par l’auteure, sans tomber non plus dans les gros clichés ou les niaiseries. L’écriture est très fluide et j’avoue que les pages se tournent assez vite. J’ai à peine mis trois petites soirées pour boucler le livre. Et j’avoue que j’ai passé un super bon moment en leur compagnie.

J’ai regretté cependant que le côté « mystérieux » de Blake ne soit pas un peu plus développé dans ce tome. On apprend qu’il a un passé de hacker, mais l’auteure ne s’est pas étalée là-dessus. Le personnage garde beaucoup de ses secrets, sans jamais trop se dévoiler. C’est dommage car le retournement de situation final laisse présager une bonne suite. Par ailleurs, d’autres mystères entourent aussi le personnage d’Erica. Et un dernier rebondissement en fin de livre a titillé ma curiosité à son sujet.

Bref, je pense que Meredith Wild a juste posé ici les premiers éléments de son intrigue générale pour mieux tenir en haleine ses lecteurs jusqu’aux prochains tomes. D’ailleurs, l’Acte 2 doit sortir le 17 septembre, et je vais très certainement l’acheter !

Si vous aimez les romances érotiques modernes et sans prise de tête, avec des personnages attachants et caractériels, des scènes sensuelles sans tomber dans la vulgarité, je vous conseille de lire ce livre.

Ma note : 16/20

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Reading is so sexy. Si vous souhaitez lire son avis, c’est par ICI.
Merci beaucoup à Elodie d’avoir partagé de bons moments d’échanges avec moi … et qui j’espère ne seront pas les derniers ;o)

purplaisirdelire

La Sélection, tome 3 L’Elue

La Sélection, tome 3 L'Elue de Kiera Cass

La Sélection, tome 3 L’Elue de Kiera Cass

Auteur : Kiera Cass
Editeur : Robert Laffont
Collection : R
Pages : 337 pages

—-

Synopsis :

Trois cents ans on passé et les Etats-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illeà, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du coeur du Prince Maxon. À quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du Palais, l’heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu’une…

Mon avis :

C’est avec un petit pincement au cœur que je viens de terminer L’Elue, troisième et dernier tome qui clôture La Sélection de notre belle et attachante America Singer. Grâce à la plume de Kiera Cass, toujours aussi fluide et addictive, j’ai été emportée dans cette aventure jusqu’à la dernière page. Malgré quelques petites faiblesses dans le récit, j’ai trouvé que ce tome était le plus réussi de la trilogie. Et que dire de la couverture ? Je la trouve absolument sublime !

Au début du roman, une question nous brûle les lèvres : America et Maxon vont-ils finir ensemble ? Car la fin approche ! Elles ne sont plus que 4 faisant partie de l’Elite. La compétition est plus que jamais resserrée entre les candidates et la concurrence devient rude. A cela se rajoute la pression provenant des attaques des Renégats, toujours plus intenses et rapprochées, ainsi que les intrigues politiques qui se jouent en arrière-plan.

Kiera Cass nous livre ici une histoire menée tambour battant, ne laissant aucun répit au lecteur. On enchaine ainsi les scènes d’actions, les intrigues et les épreuves diverses à un rythme endiablé. Entre révélations et retournements de situation, les dernières pages deviennent très intenses jusqu’au dénouement final. A dire vrai, beaucoup d’émotions se sont succédées en moi : peur, joie, tristesse, surprise, révolte… bref j’ai stressé jusqu’à la fin. Et quel final époustouflant ! Même si l’auteure est parfois tombée dans la facilité par certains côtés trop convenus, elle a pris soin de terminer correctement sa trilogie. Cependant, j’aurais peut-être aimée que l’attaque finale des Renégats du Sud au palais royal soit un peu plus explicite, et moins expédiée en quelques lignes.

Côté personnages, on ressent là aussi beaucoup plus de maturité. « Ce soir, je pars à l’assaut de Maxon Schreave ». Nous avions laissé une America hésitante et peu sûre d’elle dans le tome 2, et nous la retrouvons ici plus combative et prête à défier ses concurrentes et le roi lui-même pour gagner le cœur du prince. Et même si la romance tourne un peu en rond au tout début du livre, ses choix vont s’affirmer par la suite dès lors que sa décision sera prise. J’ai beaucoup aimé America dans ce dernier tome. Je l’ai trouvé touchante, amusante et même surprenante. Elle se révèle fin stratège et par conséquent plus mature dans ses actes. Maxon, lui aussi, évolue plutôt positivement. Il s’affirme et se dévoile beaucoup plus, tant sur ses propres sentiments qu’auprès de son entourage. Bon, il a failli me donner une syncope à la fin du livre, mais je lui pardonne volontiers. C’est un prince après tout !

Kiera Cass a aussi pris le soin de s’attarder sur tous les autres personnages. Du coup, l’histoire gagne en profondeur. Ce qui donne le sentiment d’avoir un récit plus abouti et beaucoup plus riche que ce soit sur la Sélection en elle-même (les autres filles), le Roi et la Reine, ou encore les Renégats (je pense notamment aux personnages d’August et de Georgia). On comprend mieux les objectifs de chacun. Mais j’aurais vraiment aimé que l’auteur développe un peu plus la partie « dystopique » de son récit. C’est dommage car cela m’a donné l’impression de lire un texte parfois trop superficiel.

En résumé, j’ai vraiment beaucoup aimé cette saga, et je vous la conseille vivement. C’est une trilogie à découvrir et à savourer ! Car on se prend vite au jeu de la Sélection. Et le meilleur est gardé pour la fin ! Sans hésiter, je pense me plonger rapidement dans la suite de ces aventures avec la seconde trilogie consacrée à l’Héritière.

Ma note : 18/20purplaisirdelire

Je peux très bien me passer de toi, de Marie Vareille

Je peux très bien me passer de toi, de Marie Vareille

Je peux très bien me passer de toi, de Marie Vareille

Auteur : Marie Vareille
Editeur : Charleston
Pages : 320 pages format broché

—-

Synopsis :

UN PACTE ENTRE COPINES, UN EXIL, UN NOUVEAU DÉPART…
JUSQU’OÙ IRONT-ELLES ?
LA COMÉDIE ROMANTIQUE DE L’ÉTÉ !


Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.


De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu… Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

Mon avis :

Je ne connaissais ni l’auteure, ni l’histoire. C’est en voyant une offre promo flash pour ebook sur Internet que je me suis décidée à acheter le bouquin au format numérique. Je n’avais pas prévu de lecture particulière pour le week-end. Donc je me suis dis : « Pourquoi pas ? ». Et pour rien au monde je n’ai regretté cet achat. J’ai eu un joli petit coup de cœur pour cette comédie romantique fraiche, hilarante et très contemporaine. Je l’ai dévoré en moins de 2 jours !

Nous suivons les aventures de deux amies, Chloé Lacombe et Constance Delahaye. Elles sont toutes les deux célibataires et se sont rencontrées à un club de lecture (leur passion commune). Constance est LA romantique par excellence, qui n’a pas couché avec un homme depuis plus de 2 ans. Fan de Jane Austen, elle attend que sonne à sa porte le Mr Darcy de ses rêves sans jamais le voir arriver. Peu sûre d’elle et très timide, elle est décidée à sortir de son No Sex Land, et va suivre des leçons de coaching pour apprendre à séduire les hommes. A contrario, Chloé est LA séductrice qui couche avec son ex-petit ami depuis 2 ans alors qu’il va se marrier sous peu avec une autre femme. Déprimée car toujours amoureuse, elle enchaine les histoires sans lendemain. Toutes les deux sont malheureuses, et vont donc finir par conclure un pacte ensemble afin de tenter d’améliorer leurs vies. Ce dernier va emmener Chloé à Marinzac en Gironde pour un séjour de 6 mois chez le tonton Gonz de Constance afin de prendre le temps d’écrire son premier roman, alors que Constance devra se trouver un plan d’un soir et sortir officiellement de son grand désert sexuel.

L’auteure, par son style d’écriture, a su rendre les deux héroïnes vraiment attachantes. On se surprend rapidement à se sentir proche d’elles, et on les accompagne nous-aussi dans leurs déboires sentimentaux. J’ai ri et j’ai pleuré en leur compagnie. Et même si ce genre de livre impose un « happy end », j’ai été réservée quant au dénouement final jusqu’à la dernière page. Je me suis même demandée si ce récit n’était pas une autobiographie de Marie Vareille.

Je pense que l’auteure a su me toucher car son histoire traite des thèmes très actuels : l’amour, le célibat à la trentaine, la famille éclatée, l’infidélité dans le couple, et bien sûr l’amitié sincère. Le lecteur s’y retrouve facilement et peut ainsi s’identifier aux nombreux personnages. De mon côté, j’ai beaucoup ri aux réparties de Charlotte (la meilleure amie de Chloé) quand elle parle de sa fille Sophie (qui a 4 ans) et aborde son rôle de maman.

Bref, vous l’aurez compris, c’est un roman que je vous conseille fortement. Cette comédie romantique digne de la « Chick Lit » est LA lecture à ne pas manquer cet été, une lecture qui fait du bien au moral !

Je voudrais adresser à Marie Vareille une mention spéciale pour ses remerciements à la fin du livre.
J’ai été très touchée qu’elle pense également à nous, lecteurs, pour nous dire tout simplement « merci ».

Alors à mon tour de vous dire « Merci » pour cette lecture très réussie !

coup_de_coeur