Wallbanger, d’Alice Clayton

cocktail,-tome-1---wallbanger-706917-250-400Auteur : Alice Clayton
Editeur : J’ai Lu
Pages : 446 pages

Ma note : 18/20

Résumé de l’éditeur :
Caroline a un fantastique nouvel appart’ à San Francisco, un KitchenAid, mais pas d’O (et on ne parle d’Oprah là hein). Elle a une belle carrière de designer d’intérieur, un bureau qui donne sur la baie, une recette de pain Zucchini à se damner, et toujours pas d’O. Elle a Clive à ses côté (le chat le plus cool du monde), de supers amis, un super lit, mais pas d’O.

En plus de cette insulte d’être une sans-O, depuis qu’elle a déménagé elle doit se taper la nuit un voisin hyper bruyant, du genre à faire claquer le lit sur le mur. Chaque soupir, fessée et -était-ce vraiment un miaulement ?- lui rappelle que non seulement elle ne dort plus, mais qu’en plus, vous avez compris, elle n’a toujours pas d’O.

Entre alors en scène Simon Parker (non vraiment Simon entre, je t’en prie). Lorsque les murs tremblants menacent de pratiquement la faire tomber de son lit, Caroline, drapée de sa frustration sexuelle et d’une petite nuisette rose fait face à son voisin tant-entendu-mais-jamais-vu. Leur rencontre nocturne dans le couloir, aura, eh bien, des conséquences diverses. Hmmm… Avec des murs aussi fins, la tension sera palpable…

Mon avis :
C’est d’abord la couverture du livre qui m’a attirée. Ensuite le résumé. Puis j’ai fait une très belle découverte : celle de l’auteure à travers sa plume joyeuse et poétique ! Wallbanger est sans aucun doute un roman frais, léger, et drôle, qui fait du bien au moral. Dans la lignée du Journal de Bridget Jones (d’Helen Fielding) ou de Je peux très bien me passer de toi (de Marie Vareille), on se délecte au fil des pages de l’humour de l’héroïne et des multiples rebondissements qui surviennent dans le déroulé de l’histoire.

Avec simplicité et authenticité, l’auteure nous décrit des personnages forts et attachants (même le chat de Caroline – Clive – a sa propre personnalité  ! Mais je vous le dis, je ne veux pas d’un chat comme çà à la maison ! lol). De ce fait, on se sent vite proche d’eux et on les voit évoluer avec bonheur au fil des pages. Caroline est une jeune femme plein de surprises, bien dans sa peau malgré son manque d’O, et entourée de très bonnes amies. Sa rencontre avec Simon, le séduisant voisin, va changer sa vision des choses. J’ai beaucoup apprécié la relation qui s’installe entre eux, et tous les sous-entendus autour de la pâtisserie m’ont bien fait rire ! Mention spéciale aussi à La Fessée, Minouchka et La Dinde.

Bref, vous l’avez compris, c’est un roman qui se lit d’une traite et qui est super bien écrit. L’auteure nous sert des réparties hilarantes… et quoi de mieux pour passer un bon moment de lecture ?! Humour, Amour et Actions sont bien au rendez-vous. Laissez-vous emporter vous aussi !

purplaisirdelire

Publicités

7 réflexions sur “Wallbanger, d’Alice Clayton

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #8 | Pur Plaisir de Lire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s