Les Hussards de Halstead Hall, tome 5 Lady Célia

Les Hussards 5Auteur : Sabrina Jeffries
Editeur : J’ai Lu

Collection : Aventures et Passions
Pages : 402 pages

Ma note : 14/20

—-

Résumé de l’éditeur :
Benjamine des cinq héritiers Sharpe, lady Célia n’est pas la plus docile de la fratrie. Par solidarité, elle se résout à obéir à sa grand-mère qui exige qu’ils soient tous mariés dans l’année. Pourtant, pas question de tomber entre les griffes d’un coureur de dot. Aussi charge-t-elle le détective Jackson Pinter de se renseigner sur les trois prétendants qu’elle a choisis. Mais la dernière chose dont le jeune homme a envie est bien de l’aider à trouver un mari ! Et quand Célia sera en danger, il comprend que le seul homme qu’elle doit épouser… c’est lui.

Mon avis :
J’ai trouvé dommage que ce cinquième tome clôture en demi-teinte la série des Hussards de Halstead Hall qui m’avait beaucoup plu au départ. Manigances, enquête policière et romance sont bien au rendez-vous mais pour moi, la sauce n’a pas pris à cause des deux personnages principaux.

Résumons un peu. Lady Célia, la petite dernière de la fratrie Sharpe, doit impérativement se trouver un mari pour que tous ses frères et sœurs, ayant succombé chacun à leur tour à l’amour, puissent toucher l’héritage de leur grand-mère. Et même si lady Celia n’est absolument pas décidée à trouver chaussures à son pied, elle souhaite faire l’effort de prouver à sa « grand-mama » qu’elle peut recevoir une demande en mariage. De son côté, Jackson Pinter, le détective embauché par Oliver, continue d’enquêter sur l’assassinat des parents Sharpe. Celia et Jackson vont donc être amener à se revoir plusieurs fois, et chacune de leur rencontre va provoquer des étincelles. Mais si tout cela ne cachait-il pas des sentiments plus profonds ?

Personnellement, je n’ai pas du tout été conquise par Celia Sharpe, ni par Jackson Pinter. Alors que j’aurai pensé trouver une héroïne fougueuse et passionnée – à près tout c’est une pro de la gâchette ! – Celia est toute sage malgré des réparties cinglantes, et passe son temps à dévaluer le détective. De son côté, celui-ci n’est pas en reste. Je l’ai trouvé vraiment très plat, ressassant toujours et encore son passé et sa condition sociale par rapport à lady Celia. Bof, bof pour un homme … De plus, que dire de la grand-mère, Hetty Plumtree ! Elle m’a vraiment insupportée dans ce dernier tome. A trop se mêler de la vie des autres, elle en devient carrément machiavélique (et pas dans le bon sens du terme) !

Le seul point positif est très certainement le dénouement final – enfin ! – de l’enquête policière car nous découvrons ce qu’il s’est réellement passé le jour de la mort des parents Sharpe au pavillon  de chasse. Et j’avoue que j’ai été surprise par les révélations finales !

Pour conclure, je dirai que c’est le tome qui m’a le moins plu de la série, et j’ai été assez déçue car il promettait davantage au niveau de la romance entre Celia et Jackson. Malgré tout, l’histoire se lit vite et le dénouement final vaut le coup.

Dans l’ensemble, c’est vraiment une série pour laquelle j’ai pris plaisir à lire. Si je devais choisir mon tome préféré, ce serait très certainement le tome 4 avec Gabriel Sharpe.

purplaisirdelire

 

Publicités

2 réflexions sur “Les Hussards de Halstead Hall, tome 5 Lady Célia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s