New Victoria, tome 1

New Victoria, tome 1

New Victoria, tome 1

Auteur : Lia Habel
Editeur : Editions Castelmore
Pages : 576 pages
—-

Mon avis :

Je cherchais un livre à lire à la médiathèque, et c’est cette jolie couverture qui m’a attirée l’œil. Faut dire que je suis fan des romances historiques. De plus, le synopsis m’intriguait pas mal. Au final, j’ai bien fait ! Je suis tombée sur une dystopie très intéressante, mélangeant zombies et vivants.

Nous voilà projetés en 2195. Dans ce nouveau monde reconstruit après tant de guerres, une maladie fait rage, transformant les humains en zombies. Mais seul un petit nombre de personnes (membres haut placés du gouvernement et de l’armée ainsi que quelques chercheurs) est au courant de cet énorme secret d’état.

Nora, jeune fille néo-victorienne marquée par le décès de son père le Dr Dearly, se fait kidnappée par une troupe d’élites entièrement constituée de morts-vivants. Elle est emmenée de force dans une base secrète pour soi-disant « garantir sa sécurité ». Mais pourquoi l’enlève-t-on ? Qu’ont ils l’intention de faire d’elle ? L’héroïne va devoir dépasser ses préjugés pour aller de l’avant et comprendre les enjeux réels de la situation.

Ce qui m’a plu :

J’ai beaucoup aimé l’univers créé par Lia Habel. Dans un futur proche, où les guerres mondiales ont fait rage et détruit tant de civilisations, les peuples se sont reconstruits et divisés en deux. D’un côté nous avons les Punks, sorte de rebelles dans l’âme. Ce sont des personnes qui ont rejeté les avancées technologiques et décidé de vivre comme à l’ancien temps.

Puis de l’autre, nous retrouvons les Néo-Victoriens, convaincus que la meilleure façon de vivre est de retourner aux mœurs et à l’étiquette de l’époque victorienne (19ème siècle) tout en conservant les avancées technologiques. Ce mélange décalé est d’ailleurs assez amusant : on retrouve ainsi des fiacres électriques avec écran tactile à l’intérieur, ombrelles lumineuses, hologrammes, etc. Et avec çà, vous prendrez bien une petite tasse de thé ?!!

Lia Habel a aussi une approche bien à elle d’aborder le thème des zombies. Dans New Vicotria, c’est une maladie contagieuse qui transforme les êtres vivants en zombies. D’ailleurs, elle classe même ces derniers en deux groupes : les zombies « gentils » et les Gris (ou les « méchants » c’est à dire ceux qui font acte de cannibalisme).

Pour raconter son histoire, l’auteur alterne les points de vue à chaque nouveau chapitre. Ainsi, on découvre l’histoire à travers les yeux de Nora, Bram (le capitaine Griswold), Pamela (meilleure amie de Nora), Victor (père de Nora) et Wolfe (capitaine de l’armée). Bien que cela nous permettent de comprendre et ressentir les émotions de chacun, on finit par s’y perdre un peu de temps à autre.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé que les personnages étaient tous bien travaillés, même si certains clichés apparaissent dans les personnages de Nora et Bram. Finalement, c’est le personnage de Paméla qui m’a le plus interpellé. Bien que l’histoire ne soit pas centrée sur elle, on suit son évolution tout au long du livre et j’ai trouvé qu’elle s’en sortait pas si mal au final !

Enfin, j’ai beaucoup aimé l’humour et ce petit côté décalé des genres. Les gentils zombies ont de la répartie qui m’a beaucoup fait rire par moments ! L’action est bien présente et on ne s’ennuie pas une minute. L’intrigue est bien menée. Et les réponses à la majorité des questions sont toutes dévoilées à la fin du livre.

En conclusion, je vous recommande ce livre et vous conseille vivement de ne pas le rater.

Ma note : 7/10

Publicités

2 réflexions sur “New Victoria, tome 1

  1. Pingback: BOOK HAUL #1 {Juin 2015} | Pur Plaisir de Lire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s