La trilogie des Joyaux Noirs, tome 1 Fille du Sang

La trilogie des Joyaux Noirs, tome 1 Fille du Sang

La trilogie des Joyaux Noirs, tome 1 Fille du Sang

Auteur : Anne Bishop
Editeur : Milady
Collection : Fantasy
Pages : 474 pages

—-

Résumé de l’éditeur :

Il y a sept cents ans, une Veuve Noire a vu une prophétie prendre vie dans sa toile de songes. Désormais, le Sombre Royaume se prépare à l’arrivée de sa Reine, la sorcière qui détiendra un pouvoir plus grand que celui du Sire d’Enfer lui-même. Mais, celle-ci est encore jeune, influençable et vulnérable face à ceux qui voudraient la pervertir. Or, quiconque la tient sous sa coupe contrôle la Ténèbre.
Trois hommes, des ennemis jurés, le savent. Et ils connaissent la puissance que recèlent les yeux bleus de cette enfant innocente.
Ainsi commence un impitoyable jeu d’intrigues, de magie et de trahisons, dans lequel la haine et l’amour sont les armes… et dont le trophée est bien plus redoutable que tous l’imaginent.
Mon avis :
En choisissant ce livre à la médiathèque, je ne pensais pas avoir dans les mains un véritable bijou de la Fantasy. Ce livre, ô combien sombre et envoutant, m’a carrément bluffé. Et ce n’était pas gagné à la lecture des premiers chapitres. En effet, beaucoup d’informations et de personnages apparaissent dès le début. Et il en ressort une sorte de « fouillis » difficile à comprendre. J’ai dû relire certains passages plusieurs fois pour être sûre de les avoir correctement assimilés. Mais une fois les deux premières parties passées, ma lecture s’est faite plus fluide. Tous les éléments de l’intrigue ont fini par s’assembler petit à petit pour en venir au dénouement final.
Pour en revenir à l’histoire générale, en soi, j’ai trouvé qu’elle n’avait pas beaucoup d’actions (à part dans les 250 dernières pages). Elle est plutôt centrée sur la présentation de l’univers créé par l’auteure, et sur la psychologie des personnages. On fait ainsi la connaissance de Sathan SaDiablo appelé aussi Sire d’Enfer, de Daimon Sa Diablo dit le Sadique et esclave sexuel à la cour de Dorothea SaDiablo, de Lucivar Yaslana qui est le demi-frère de Daimon et demi-sang Eyrien, d’Onirie, et de plein d’autres personnages secondaires. On découvre aussi Jaenelle, l’héroïne encore très jeune, mais présenté uniquement à travers les yeux des autres personnages. A aucun moment du livre nous avons son point de vue, ce qui est un choix assez surprenant (judicieux ?) de l’auteure. Elle parait à la fois naïve, sérieuse, sage, colérique (elle n’a que 7 ans au début du livre), douce et surtout attendrissante. On la découvre donc par ses actions et par ce qu’elle fait éprouver tout doucement dans le cœur des autres personnages. On ressent aussi toute l’importance qu’elle représente (et va représenter) pour eux. J’ai beaucoup aimé la complicité entre Daimon et elle, ainsi que son lien presque paternel avec Sathan.
En parallèle, j’ai trouvé captivant l’univers créé par l’auteur, même si je l’ai trouvé assez complexe à comprendre, et parfois déroutant (surtout au début du livre). Anne Bishop nous présente un monde divisé en 3 royaumes indépendants où les différents territoires existants sont dirigés par des Reines. Chacune a formé sa propre cour dont les sujets sont hiérarchisés selon la loi du Lignage. Certains portent des joyaux reflétant la puissance de leur magie (les joyaux noirs étant les plus puissants). Dans cette société dite « matriarcale », les hommes sont asservis. Et alors que certains sont bien traités, d’autres sont soumis à toutes sortes de violence (je pense notamment à l’Anneau de soumission). On se rend vite compte que ce monde-là est en déclin, complètement corrompu par le mal. L’auteure y aborde avec délicatesse des sujets difficiles comme le viol, l’inceste, la torture ou la soumission, que ce soit envers des hommes ou des jeunes enfants. Malgré tout, il me tarde de voir comment Jaenelle, future Sorcière (la plus puissante de toutes), va évoluer et réussir à remettre de l’ordre dans tout çà dans les prochains tomes.
En conclusion, c’est un livre que je vous conseille vivement de lire. Accrochez-vous cependant pour la lecture des premiers chapitres, car cela en vaut vraiment la peine. Attention cependant, ce livre n’est pas à mettre dans n’importe quelles mains. C’est une lecture pour adultes. Même si certains passages sont bien écrits et induits par l’auteure, cela n’en enlève pas moins l’horreur qui en ressort. Pour ma part, je lirai la suite rapidement !

Ma note : 7/10

Publicités

Une réflexion sur “La trilogie des Joyaux Noirs, tome 1 Fille du Sang

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s