Les Hussards de Halstead Hall, tome 3 La Provocatrice

Les Hussards de Halstead Hall

Les Hussards de Halstead Hall

Auteur : Sabrina Jeffries
Editeur : J’ai Lu

Collection : Aventures et Passions
Pages : 372 pages

—-

Pour ce troisième tome de la série « Les Hussards de Hallstead Hall » de Sabrina Jeffries, nous retrouvons Minerva, la troisième de la grande fratrie des Sharpe. Après les histoires d’Oliver et de Jarret (dans les tomes 1 et 2), l’auteur introduit dans ce roman l’un des personnages féminins de l’équipe des « Hussards » ! Et il me tardait vraiment de lire cette histoire tant les personnages promettaient de bonnes réparties dans les précédents livres.

Minerva se retrouve elle-aussi confrontée à l’ultimatum posé par sa « grand-mama » Hetty qui veut absolument la voir se marier avant la fin de l’année si elle souhaite toucher l’héritage de ses parents décédés. Hors Minerva ne veut absolument pas se laisser faire, et surtout pas se marier avec quelqu’un ! Adorant l’écriture, l’héroine veut juste continuer à vivre tranquillement dans son coin et écrire des romans gothiques à succès qui sont publiés et signés de son vrai nom (chose rare et scandaleuse pour l’époque), au grand dam de sa grand-mère  et du reste de sa famille.

Prenant les choses en main, elle met au point une stratégie et décide de passer une annonce dans le journal pour « recruter » un mari. Elle est loin de se douter que celui qui se présentera à sa porte est Giles Masters, avocat redoutable, meilleur ami de Jarret et surtout celui dont elle est éprise depuis l’âge de 9 ans mais qui lui a brisé le coeur à 19 ans. Considéré par sa grand-mère comme un réel libertin, Minerva voit là l’occasion parfaite de faire échouer les plans d’Hetty en lui faisant croire qu’elle s’intéresse au pire des débauchés. Le seul soucis, c’est que Giles est bien décidé à épouser Minerva !

Mon ressenti sur ce roman est assez mitigé. J’ai bien aimé les premiers chapitres, mais mon intérêt s’est vite essouflé malgré l’intrigue mise en place tout au long du livre. Je trouve qu’il manquait un petit quelque chose de magique ou de passion entre les personnages principaux. Au final, j’ai été déçue de cette lecture en comparaison des deux premiers tomes.

Mais il est intéressant de noter l’évolution de l’intrigue principale, à savoir les raisons/l’auteur de la mort des parents Sharpe. On en apprend un peu plus à ce sujet… même si on tourne un peu en rond au final.

J’ai bien aimé aussi les rares échanges entre Célia (deuxième fille de la fratrie Sharpe) et M. Pinter (détective privé). Cela promet aussi de bons moments de lecture à venir !

Ma note : 7/10.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s